Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

J.N.B.L.

La sécurité de Chen Guangcheng

Communication de notre partenaire


Les États-Unis doivent garantir la sécurité de Chen Guangcheng et demander aux autorités chinoises de protéger ses droits et ceux de ses proches, a déclaré Amnesty International à la suite d'informations indiquant que ce militant chinois s'est évadé la semaine dernière de son domicile, où il était illégalement placé en résidence surveillée, pour se mettre sous protection diplomatique américaine en Chine.


Lorsque Chen Guangcheng s'est évadé la semaine dernière, il était illégalement assigné à domicile depuis 19 mois. Sa maison était devenue une prison pour lui, sa femme et sa fille. Après son évasion, il a diffusé une vidéo dans laquelle il confirmait le traitement épouvantable que lui et ses proches avaient subi pendant plusieurs mois.

La promesse faite à Chen Guangcheng selon laquelle il pourra mener une vie normale s'il reste en Chine doit être considérée avec une extrême prudence, a déclaré Amnesty International alors que cet homme et sa famille passaient leur première journée ensemble dans un hôpital de Pékin, au milieu de membres des forces de sécurité.
"On ne sait pas encore tout ce qui s'est passé après qu'il ait quitté l'ambassade des États-Unis, mais il n'en reste pas moins que la Chine a assuré à des représentants des autorités américaines que Chen Guangcheng pourrait mener une vie normale en Chine en toute sécurité. Alors même qu'elles faisaient ces promesses, les autorités arrêtaient certains de ses associés, et elles s'en prennent désormais à ses sympathisants. Tout cela sent la mauvaise foi", a expliqué Catherine Baber, directrice adjointe du programme Asie-Pacifique d'Amnesty International.
Le département d'État américain a confirmé mercredi 2 mai que les autorités chinoises avaient dit à Chen Guangcheng que sa femme et ses enfants seraient renvoyés dans la province du Shandong s'il restait sous la protection diplomatique des États-Unis.
"D'après certaines sources, les autorités ont encerclé mercredi 2 mai le domicile de Zeng Jinyan, militante et sympathisante de Chen Guangcheng. He Peirong, amie de Chen Guangcheng, serait incarcérée chez elle depuis qu'elle l'a aidé à s'échapper alors qu'il était illégalement assigné à domicile", a signalé Catherine Baber.
"C'est une situation sans précédent, que nous suivrons de près afin de voir comment elle évolue dans les semaines et les mois à venir."
chen_guangcheng.mp3 Chen_Guangcheng.mp3  (531.96 Ko)


06/05/2012




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 15





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :