Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

"La supplication", retour sur la tragédie de Tchernobyl


Il y a 30 ans a eu lieu la plus grande catastrophe nucléaire de l’histoire: un réacteur de la centrale de Tchernobyl, en Ukraine, explosait. Un évènement qui en cette année d’anniversaire, revient plus que jamais au cœur de l’actualité.


Le réacteur qui a explosé. Photo © Redrat72
Le réacteur qui a explosé. Photo © Redrat72
tchernobyl_2.mp3 Tchernobyl.mp3  (855.51 Ko)

Mardi 29 novembre 2016, Ukraine. La communauté internationale est en émoi, et pour cause: le sarcophage recouvrant le réacteur nucléaire ayant explosé en 1986 est inauguré. Une construction en béton de cent mètres de hauteur, d’un poids de 36.000 tonnes ayant pour but d’isoler la radioactivité pendant près d’un siècle. Une inauguration ayant lieu moins d’une semaine après la sortie du film "La supplication" de Pol Cruchten.

Le réalisateur et cinéaste luxembourgeois a décidé, pour son septième film, de s’intéresser à la catastrophe de Tchernobyl. Pour ce faire, il s’est inspiré du livre "La supplication: Tchernobyl, chroniques du monde après l’apocalypse" écrit par Svetlana Alexievitch et ayant obtenu le prix Nobel de littérature en 2015.

Tout au long du film, une voix off est omniprésente pour garder le texte au plus clair, à la virgule près, comme le désire Cruchten. Tourné à Tchernobyl et Pripyat, où les travailleurs résidaient, ce film est à la fois une méditation sur la souffrance, mais aussi sur la force de l’amour. Les images sont belles, l’intérêt n’est pas d’en faire un film choc, mais réaliste. Pour cela, le réalisateur s’inspire de ses meilleures références: Godard, Tarkovsky mais aussi Paradjanov, maître des collages dont s’est inspiré Cruchten pour représenter les animaux.

Ce film rend hommage aux victimes, dont on ne connait toujours pas le nombre aujourd’hui. 600.000 personnes selon certains, 50 selon l’administration, sans compter les conséquences de cette catastrophe: les leucémies, cancers… On ne peut mesurer l’ampleur du drame.

En salles depuis le 23 novembre 2016.



09/12/2016




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Expo Saâdane Afif - 06/12/2017

Les faces d'Albé - 27/11/2017

Le Louvre du désert - 25/11/2017

Expo "Ecce Terra" - 18/11/2017

Le "Projet 99" - 29/10/2017

1 2 3 4 5 » ... 78





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :