Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
YouTube
 

Le G5 Sahel, une réponse au terrorisme? (Partie I)


Par Rédigé le 10/04/2019 (dernière modification le 08/04/2019)

Le Sahel représente une zone de résurgence du terrorisme menaçant cette région d’Afrique mais aussi l’Europe. Un territoire de 4 à 5 millions de km2 où vit près de 100 millions d’habitants. Depuis 2014 le Mali, la Mauritanie, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad ont décidé de mener ensemble la lutte contre le djihadisme en créant le G5 Sahel.


Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, en compagnie de délégués à la réunion du Conseil sur la Force commune du Groupe des cinq pour le Sahel. United Nations Photo - octobre 2017
Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, en compagnie de délégués à la réunion du Conseil sur la Force commune du Groupe des cinq pour le Sahel. United Nations Photo - octobre 2017
Trois zones de tensions terroristes continuent particulièrement de se développer au Sahel. Elles se situent au Mali et à la frontière avec la Mauritanie, ainsi qu’aux frontières entre le Burkina Faso, le Niger et le Mali, puis autour du lac Tchad. Elles impliquent différentes formations djihadistes qui déstabilisent la région.

Une situation qui se développe dans un espace de fracture qui porte les grands défis du monde d’aujourd’hui; écologique avec le réchauffement climatique, social avec une forte démographie et 50% de la population qui vit en dessous du seuil de pauvreté, éducatif avec les enjeux de l’accès aux savoirs, ainsi que migratoire avec de nombreux exilés économiques et politiques.

Le G5 Sahel, créé en 2014 par les cinq États en coopération avec la France, l’Europe et l’ONU, s’est donné comme objectif de rétablir la sécurité. Pour cela la force conjointe du G5 Sahel, créé en 2017, remplit trois missions de lutte; contre le terrorisme, le crime organisé et le trafic d’êtres humains. Elle vient en complément de la MINUSMA de l’ONU ainsi que de l’opération Barkhane française.

Il permet aux cinq pays concernés de construire des coopérations militaires transfrontalières avec droits de poursuites. L’objectif est de mobiliser
5.000 hommes, soldats et policiers, sur sept bataillons.
Ce projet puise sa force dans les engagements financiers de plusieurs États dont la France, l’Allemagne, les États-Unis, l’Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis, les pays du G5, la Chine, ainsi que l’UE.

g5s_1.mp3 G5S 1.mp3  (481.53 Ko)


Pour stabiliser la région, la question du développement doit aussi se voir traiter en parallèle. Dans la dynamique du G5S, l’Alliance Sahel, créée à l’initiative de la France en 2017, mène cette mission dans les domaines de l’emploi, l’agriculture, l’énergie, la gouvernance et les services de base. Cela doit se concrétiser à travers 500 projets pour 6 milliards d’euros d’investissement mobilisés par des institutions comme l’UE et l’ONU.

Mais tous ces enjeux de sécurité et de développement restent difficiles à mettre en place.










ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          



Facebook