Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Le salon international de l’agriculture: la belle face de l’agriculture française


La 51e édition du salon international de l’agriculture qui célèbre les produits du label français et d’ailleurs, a fermé ses portes ce dimanche après neuf jours d’exposition. D'abord réservé exclusivement aux animaux, il reçoit depuis quelques années les produits du terroir tels que le vin, le fromage et en 2014, pour la première fois, des prairies fleuries. Mais face au dumping sauvage de la concurrence internationale, nos agriculteurs ont-ils les armes pour défendre toujours le "made in France"?


Une tête de gondole pour l’agriculture française

Salon de l'agriculture, la fierté française. Photo libre de droits
Salon de l'agriculture, la fierté française. Photo libre de droits
salon_agriculture.mp3 Salon agriculture.mp3  (330.53 Ko)

Pendant neuf jours les visiteurs humectent l’odeur des terroirs et apprécient la diversité, la richesse et la convivialité du salon. En effet en 50 ans il s’est construit une belle réputation, organisée autour de quatre thématiques: l’élevage et ses filières, la gastronomie d’ici et d’ailleurs, les services et métiers de l’agriculture et enfin les cultures et filières végétales. C’est un rendez-vous fort apprécié par la population. Pour sa première édition le salon a reçu environ 300.000 visiteurs, en 2013 le nombre s’élevait à 693.752. Les organisateurs estiment que cette année ils devraient dépasser plus de 800.000 visiteurs, et ils seraient satisfaits à 96%.

Le salon de l’agriculture est également le rendez vous des politiques. Chaque année le président français et ses ministres mettent un point d’honneur à arpenter les allées du salon pour soigner leur image auprès de cet électorat prisé…Jean Chirac a été celui qui, indirectement, a institué cette visite. Outre les membres du gouvernement, les autres politiques, députés, opposants veulent afficher également leur proximité avec le monde rural et dans leurs visées électoralistes y donnent de leur personne. Mais malgré ce défilé, la paysannerie française est dans une réelle souffrance.


Un taux de suicide toujours croissant parmi les agriculteurs

La face cachée du monde agricole est parfois loin de l’univers amoureux que nous montre certaines télé-réalités…, l’amour n’est pas ici dans le pré. 500 suicides ont été dénombrés entre 2007 et 2009 dans le monde agricole par l’Institut national de veille sanitaire. L’hémorragie continue à ce jour et amène à réfléchir encore sur le fait qu’un agriculteur meurt tous les deux jours en France. Les principales causes de cette mortalité élevée relèvent de plusieurs facteurs cumulés liés à la concurrence, aux normes des supermarchés, à l'endettement et à la baisse des subventions de l’Union européenne. Des causes secondaires sont également à dénoter…

En effet, l’endettement des agriculteurs à des conditions intenables, les fragilisent énormément. Tantôt pour s’en sortir ils vendent leurs exploitations, tantôt ils font le choix de vendre à perte leurs productions aux supermarchés, en espérant tenir sur la durée avec les subventions de l’UE qui sont de plus en plus décroissantes. Les taxes sur leurs activités mais également l’ouverture à la concurrence extérieure, ajoutées aux directives de l’Union européenne, est à double tranchant. En plus de faire perdre à la France son autonomie alimentaire, elles appauvrissent les agriculteurs qui ne peuvent pas supporter les coûts de la concurrence déloyale, et enfin le lobbying ingérable lézarde véritablement la filière… L’affaire de la viande de cheval en est un exemple.

Une des plus belles et grandes vitrines de la France à l’international est la richesse agricole mais surtout la qualité de sa gastronomie. Manger des mets français à l’étranger est un petit luxe que s’offrent des privilégiés dans les restaurants à l’autre bout du monde. Pour que vive cette agriculture, afin de permettre son auto-suffisance alimentaire en France, pour que notre culture soit sauvée, il faut que la filière soit oxygénée. Cette volonté ne se fera qu’avec un réel support des politiques.

Vidéo archive


04/03/2014




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :