Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Les 47 Rōnin, mythe japonais encore bien vivant


Le château des ducs de Bretagne présente une exposition consacrée à un fait historique relatif à l’histoire des samouraïs.


Photo courtoisie (c) Bernard Renoux / LVAN
Photo courtoisie (c) Bernard Renoux / LVAN
47_ronin.mp3 47 Rōnin.mp3  (1.08 Mo)

En 1701 au Japon, le maître Asano meurt contraint au suicide après une altercation avec un haut dignitaire. Les 47 samouraïs d’Asano, appelés les 47 Rōnin (les samouraïs sans maître), décident de le venger en allant tuer le dignitaire. Ayant violés la loi, les samouraïs sont alors condamnés à se suicider par seppuku, c’est-à-dire en s’éventrant avec leur propre sabre. Cette mort réservée aux samouraïs est considérée comme particulièrement noble.

A l’occasion de la signature d’un pacte d’amitié avec le château d’Osaka au Japon en avril 2017, le château des ducs de Bretagne de Nantes présente une exposition consacrée à ce fait divers et à ses incidences artistiques. Le drame, célébré comme l’expression du code d’honneur des samouraïs, est en effet devenu un sujet d’expression majeur pour les arts de l’estampe (Ukiyo-e) et du théâtre, en faisant encore aujourd'hui une histoire bien vivante au Japon.

C’est dans cet univers artistique que nous fait pénétrer la collection d’une cinquantaine de gravures provenant de la collection privée de Jean-Pierre Dubord. L’exposition présente une série d'"estampes à sujet théâtral" - portrait d’acteur, affiches, tracts publicitaires - inspirées de la pièce de théâtre Kanadehon Chūshingura créée en 1748. Cette pièce connut un immense succès populaire au Japon.

La scénographie est simple et épurée, comme une allusion à l’architecture intérieure des maisons traditionnelles japonaises. Le parcours se veut quant à lui pédagogique. Il retrace comment s’est opérée la transposition du fait historique au théâtre et explore les liens entre le théâtre et l’estampe. Les caractéristiques des différents genres théâtraux, très codifiés au Japon, sont très bien mises en valeur. Des matrices d’estampes sont également présentées, permettant au visiteur de comprendre les différentes étapes de la réalisation des gravures et de maîtriser leur lecture. Enfin, l’exposition s’appuie sur des livres illustrés et des extraits de films, faisant ressurgir l’histoire des samouraïs, maîtres du Japon pendant près d’un millénaire.


Exposition "Les 47 Rōnin"
Château des ducs de Bretagne - Musée d’histoire de Nantes
4, place Marc Elder 44000 Nantes, France
Jusqu’au 7 janvier 2017, de 10h à 18h tous les jours sauf le lundi.
Plein tarif: 8€, tarif réduit: 5€

04/01/2018




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Expo "Le cas Moya" - 04/04/2018

"Napes in situ" - 23/03/2018

Du swing à revendre - 20/03/2018

Muses et grisettes - 17/03/2018

1 2 3 4 5 » ... 81






Dans nos blogs :

La tortue punk menacée d'extinction

La fameuse tortue de la Mary River, en Australie, est une espèce de tortue bien atypique: elle a des algues en guise de crête sur sa tête...

En souvenir de Caline

Caline Chat européen Tu nous as quitté brutalement en ce lundi de Pâques, ça fait mal... Mais nous te remercions de nous avoir épargné plus...



Retrouvez le Podcast Journal :