Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Lech Walassa Mulondani

Les Pygmées en errance au Sud Kivu


Chassés du parc national de Kahuzi Biega, 35 km au nord-ouest de Bukavu, les Pygmées vivent en errance depuis une cinquantaine d'années. Cette partie de la population congolaise a été expulsée de son milieu naturel de vie par le pouvoir public congolais pour l'extension des limites de ce qui est aujourd'hui constitué patrimoine mondial par l'UNESCO.


Les Pygmées en errance au Sud Kivu
La superficie du parc national de Kahuzi Biega est passée de 60 milles hectares en 1950 à 600 milles hectares en 1973. Lors de cette extension du parc le gouvernement congolais n'a pas tenu compte de l'existence des Pygmées qui vivent dans la forêt. Les Pygmées se sont vus purement et simplement expulsés de leur milieu de vie naturel. Depuis lors, ils vivent en conflit avec les gestionnaires du parc national. Ils ont ainsi porté plainte contre l'État Congolais et l'Institut National pour la Conservation de la Nature ICCN. Le conflit a atteint son paroxysme lorsque les gardes du parc se sont mis à traquer les Pygmées comme du gibier allant jusqu'à en abattre quelques uns considérés comme des braconniers.

Les Pygmées vivent de la chasse, de la cueillette et de la pêche. Ils ne constituent pas en eux-même un danger pour la conservation du parc. Ils cohabitent en bonne intelligence avec les autres occupants du parc que sont les animaux. Ils ne sont pas suffisamment nombreux pour exterminer les gorilles de montagne ou les éléphants pour lesquels le parc a été érigé. Dunia Masibo est chef coutumier d'un clan pygmée. "Nous vivons dans ces forêts depuis la nuit des temps", dit-il. "Les animaux qu'on cherche à protéger sont avec nous depuis des années. Ce sont plutôt les fermiers et les creuseurs de minerais qu'il faut chasser du parc car ils détruisent l'environnement", déclare Dunia.

Encadrés par des associations de défense des droits de l'Homme, les Pygmées ont porté plainte contre l'État Congolais pour expropriation illégale. Les avocats des Pygmées affirment que la loi en la matière n'a pas été respectée lors de l'extension du parc. Maître Roger Muchuba insinue que ses clients ont des droits sur les forêts en tant que peuple autochtone. Si l'État Congolais tient à protéger les animaux, ce qui est une bonne chose, il doit songer à trouver un site pour les populations expropriées ou alors il doit prévoir un dédommagement, conclut-il. Ainsi, les Pygmées réclament un million de dollars US par famille. Les défenseurs de l'État Congolais avancent le fait que les Pygmées se sont déjà sédentarisés et vivent comme les autres tribus du Congo. Ils n'ont donc rien de spécial à demander au gouvernement.

Seulement voilà que la tentative des Pygmées de vivre de l'agriculture et de l'élevage ne réussit toujours pas. Certains - comme cette femme sur la photo - ont tenté d'envoyer leurs enfants dans les écoles mais l'intégration a échoué. Les enfants pygmées constituent le taux de déperdition scolaire le plus élevé du territoire de Kabare, selon les chiffres de la sous division de l'éducation. "Nous sommes sujets des moqueries les plus graves de la part des autres élèves sans que les enseignants n`interviennent", affirme un élève pygmée parmi les rares à être au secondaire.

Les pouvoirs publics devraient prendre des mesures pour protéger les gorilles de montagnes mais aussi les populations pygmées qui ont des droits en tant qu'humains de jouir des richesses de leur pays. Sinon on assistera à des procès interminables pour violation des droits des peuples et citoyens consacrés par la charte africaine.

01/02/2009








Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :