Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Les chevaliers blancs: humanitaires à tout prix?


Dans la salles depuis le 20 janvier 2016, le film "Les chevaliers blancs" revient sur l'affaire de l'Arche de Zoé qui défraya la chronique médiatique et judiciaire en 2007. Loin de rechercher une reconstitution stricte et réaliste, le cinéaste Joachim Lafosse met l'accent sur "l'essence humaine du drame" en montrant ce que l'action humanitaire peut produire de plus pervers.


L'affiche du film (image partielle)
L'affiche du film (image partielle)
les_chevaliers_blancs_1.mp3 Les chevaliers blancs.mp3  (907.38 Ko)

Les yeux rivés sur l'écran, la salle plongée dans le noir... Et nous voilà embarqués dans une expédition aussi rocambolesque qu'immorale avec les membres d'une ONG française "Move for kids" et ses deux leaders Jacques et Laura incarnés par Vincent Lindon et Louise Bourgoin. Direction le Tchad, pays ravagé par la guerre, afin d'y trouver 103 enfants, présentés comme des orphelins du Darfour. De leur arrivée salutaire à leur pathétique arrestation par les forces armées locales pour "tentative d'enlèvement de mineurs", convaincus de la justesse de leur action auto-légitimée et de leurs convictions égo-centrées; ces "pieds nickelés de l'action humanitaire" vont, malgré les nombreux obstacles, s'obstiner dans leur mission à coups de mensonges, de bakchichs et d'entorses aux consignes de sécurité.

Cette plongée inquiétante dans un "humanitaire western" sans foi, ni loi, nourrit les doutes chez les spectateurs sur la légitimité de leur opération. En effet, l'association fait passer l'exfiltration pour une évacuation sanitaire qui s'apparente à un trafic d'enfants.

Le cinéaste belge parvient à démontrer les ravages de certaines pratiques proches du colonialisme... Vision complètement fantasmée de l'Afrique avec un regard dominant et une conception de l'humanitaire ou l'ingérence n'est plus un droit mais un impératif.

Malgré tout, le film apporte un message positif. Le métier de travailleur humanitaire ne s'improvise pas. La bonne volonté et les bons sentiments ne suffisent plus. Il n'y a aucune place pour l'amateurisme, sinon, c'est la faute assurée!



29/01/2016




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Le Mexique à Lyon - 08/02/2018

1 2 3 4 5 » ... 79






Dans nos blogs :

TEREZA Kesovija concert-événement

La grande star de la chanson célébrera six décennies de carrière franco-croate avec son fidèle public le 19 février 2018 à Zagreb...

Chien protecteur d’œuvres d'art

Le musée des Beaux-arts de Boston tente actuellement une expérience peu commune. Il a décidé de former un chiot de la race braque de Weimar...



Retrouvez le Podcast Journal :