Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Liban: Beyrouth noyée sous une rivière de déchets


Ce que les Libanais craignaient, est arrivé… Avec les premières fortes pluies de la saison, le vent et le courant des eaux ont balayé sur leur passage, les déchets, entassées depuis plusieurs mois dans les rues du pays. Des montagnes de sacs poubelles ont obstrué les canalisations, empêchant l’eau de pluie de s’écouler. Le pays s’est alors transformé en une véritable rivière d’ordures.


Déchets balayés par les eaux de pluie sous un pont à Beyrouth. Photo (c) Michel Sayegh
Déchets balayés par les eaux de pluie sous un pont à Beyrouth. Photo (c) Michel Sayegh
dechets_liban.mp3 Déchets Liban.mp3  (143.69 Ko)

Cela fait depuis juillet 2015, que le Liban croule sous les déchets. Cette "crise des déchets", a vu naître un mouvement surnommé "Tala’at rihatkoum", qui signifie "vous puez" (une référence aussi bien aux ordures qu’aux hommes politiques), et désignant une série de manifestations des habitants, qui, dénonce entre autre, l’échec du gouvernement à traiter le problème des ordures. Depuis la fermeture de la grande décharge de Naamé, accueillant les déchets de la capitale et des communes avoisinantes, les détritus se sont accumulés sur l’ensemble du territoire entraînant des odeurs nauséabondes et des problèmes d’hygiène évidente. Début septembre, ces protestations ont pris une plus grande ampleur avec des militants de la campagne "Tala’t rihatkoum" qui ont occupé les locaux du ministère de l’Environnement, réclamant la démission du ministre de l'Environnement, Mohamad Machnouk.

Si l’ampleur de la pollution effraie la population libanaise, le gouvernement, lui, ne semble pas avoir conscience de la catastrophe environnementale et sanitaire que cela représente. Le plan national de sortie de crise préparé par la commission d’experts présidée par le ministre de l’Agriculture Akram Chehayeb n’a toujours pas été mis en place…

Rappelons que cette crise des déchets prend une forte ampleur, à peine un mois avant la COP 21 (la 21e conférence sur le climat), qui aura lieu à Paris le 30 novembre. La COP 21 réunira 196 participants et plus de 2000 organisations de la société civile pour conclure d’un pari judicieux: celui d’un accord universel qui soit à même de limiter, d'ici à la fin du siècle, la hausse des températures à 2°C. Le Liban est au cœur de cette actualité, avec la crise des déchets qui représentent une vraie menace pour les nappes phréatiques. Dans la perspective de ce grand événement plein d’espoir, le Liban se joint aux côtés de 145 pays pour adopter une position constructive dans le cadre des négociations internationales sur le climat. Le pays du Cèdre a ainsi indiqué être favorable à l'adoption d'un cadre juridiquement contraignant à l'échelle mondiale visant à atténuer les émissions de gaz à effet de serre et a rendu sa contribution nationale (INDC), ce qui représente un vrai pas en avant. La prise de conscience par la société libanaise ainsi que le travail ardu des ONG, de plus en plus nombreuses et dynamiques, représentent déjà un combat à moitié gagné pour ce petit pays du Moyen-Orient.

29/10/2015




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 31





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :