Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

MAYOTTE: Le préfet met en garde les syndicats contre les scandales financiers


Le préfet de Mayotte,Thomas Degos, met en garde les syndicats contre la reproduction dans l’île des scandales financiers des caisses d’actions sociales de la RATP, de la SNCF et de l'EDM en métropole.


Le préfet de Mayotte, Thomas Degos (c) Service de communication interministérielle, Préfecture de Mayotte
Le préfet de Mayotte, Thomas Degos (c) Service de communication interministérielle, Préfecture de Mayotte
podcast_prefet_de_mayotte.mp3 Podcast Préfet de Mayotte.mp3  (230.22 Ko)

Il a expliqué qu’à la suite des négociations de fin de conflit social contre la vie chère à Mayotte, l’accord signé le 20 décembre 2011stipulait notamment qu’une expertise indépendante extérieure devait se déployer pour pouvoir proposer d’ici le 22 mars prochain, dans le cadre de l’observatoire des prix, des perspectives, des pistes d’études, des pistes d’aménagement dans le développement de Mayotte.
"C’est très important pour peser sur les prix, pour restaurer de l’activité, restaurer de l’emploi et donc au final redonner du pouvoir d’achat aux habitants de Mayotte.
Voilà pourquoi, j’avais dit que je pouvais dégager une enveloppe de 20.000 euros pour cette expertise. Les syndicats exigeaient deux cabinets d’ experts, cela faisait donc 10.000 euros pour chacun"
, a précisé le préfet Thomas Degos.
La Cisma CFDT a désigné le cabinet Syndex pour un devis d’environ 25 000 euros que le préfet dit avoir accepté. FO a missionné pour sa part un expert monsieur Benoît Robin.

La CGTMa auquel s’associent la CFE/CGC, l’ASCOMA (consommateurs de Mayotte) et l’Association Solidarité Mahoraise, a désigné le cabinet Secafi Alpha qui a présenté un devis de 268.000 euros. Un montant qui fait bondir le représentant de l’État, le Préfet Thomas Degos.

"Je crois qu’ il y a un malentendu. On n’a absolument pas envisagé une telle somme. On est sur le conflit de la vie chère et à la recherche des pistes de solutions, on n’est pas là pour "autre chose" et je ne veux pas qu’on aie à Mayotte des scandales financiers des caisses centrales d’actions sociales de la RATP, de la SNCF et d’ EDF comme en France métropolitaine. (…) Les gros sous, ce n’est pas mon problème, mon souci c’est le niveau de vie des Mahorais, ce n’est pas le niveau de vie des experts", a encore déclaré le préfet Thomas Degos.
Au secrétaire général de la CGTMa, Salim Naouda qui exige que l’État respecte ses engagements, le préfet Thomas Degos répond que celui-ci les respecte bel et bien.

29/02/2012




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :