Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche sur ce site avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

J.N.B.L.

Malaisie: répression contre les dirigeants du mouvement de protestation

Communication de notre partenaire


Les autorités malaisiennes doivent renoncer à inculper l'une des organisatrices d'un rassemblement pacifique organisé pour protester contre l'action du gouvernement au mois d'août. Cette mesure est motivée par des considérations politiques et témoigne de la volonté de faire taire tous ceux qui sont descendus dans la rue pour exprimer leur opposition, a déclaré Amnesty International.


malaisie_repression.mp3 Malaisie répression.mp3  (239.39 Ko)

Mardi 3 novembre 2015, la police devrait inculper Maria Chin Abdullah, présidente de la coalition d'ONG Bersih 2.0, au titre de la Loi relative aux rassemblements pacifiques, parce qu'elle n'a pas averti les autorités au moins 10 jours au préalable de la tenue d'une manifestation.

Fin août, Bersih 2.0 a organisé le rassemblement Bersih 4, et des centaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues à travers la Malaisie pour exprimer leur frustration face à la corruption du gouvernement et aux problèmes relatifs aux droits humains.

"Il est évident que les charges retenues contre Maria Chin Abdullah sont motivées par des considérations politiques et elles doivent être abandonnées. Les autorités malaisiennes tentent de sanctionner ceux qui expriment pacifiquement leur opposition et d'instaurer un climat de peur pour dissuader d'autres militants d'emprunter le même chemin"
, a déclaré Josef Benedict, directeur des campagnes pour l'Asie du Sud-Est à Amnesty International.



10/11/2015










Retrouvez le Podcast Journal :