Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

J.N.B.L.

Maldives: Un blogueur est relâché

Communication de notre partenaire


Un blogueur maldivien, agressé et placé en détention après avoir organisé une manifestation en faveur de la tolérance religieuse, a été libéré après presque quatre semaines derrière les barreaux, tandis que ses agresseurs sont toujours en liberté.


Ismail Khilath Rasheed a été agressé par une dizaine d'hommes qui s'opposaient à une manifestation pacifique organisée dans la capitale, Malé, le 10 décembre. Ils ont lancé des pierres sur les manifestants et Ismail Khilath Rasheed a eu le crâne fracturé. Les policiers ont procédé à son arrestation quelques jours plus tard.
Le blogueur, musulman soufiste, a été libéré dans la soirée du vendredi 6 janvier. Au terme de l'enquête menée sur sa participation à la manifestation, aucune charge n'a été retenue contre lui. La police des Maldives a déclaré qu'Ismail Khilath Rasheed avait été interpellé parce qu'il est "contraire à la Constitution" de prôner la tolérance religieuse. Son interpellation est survenue après que le parti Adhaalath, parti de l'opposition prônant le respect de la charia, a contacté la police pour l'exhorter à prendre des mesures à l'encontre de cet homme pour avoir organisé ce rassemblement.

En vertu de la Constitution des Maldives de 2008, l'islam est la seule religion que les Maldiviens ont le droit de pratiquer. Les groupes religieux radicaux affirment pour leur part que seul l'islam sunnite est autorisé aux termes de la Constitution. Dans le cadre d'une campagne politique contre le président, les membres de l'opposition se sont alliés à ces groupes. Ils affirment que l'appel en faveur de la tolérance religieuse d'Ismail Khilath Rasheed aux Maldives remet en question cette doctrine religieuse et est par conséquent contraire à la Constitution.

"Il est temps que le gouvernement des Maldives traduise en justice tous les auteurs présumés d'atteintes aux droits humains, tant passées que présentes, y compris ceux qui agressent les minorités religieuses. Première étape de ce processus, il doit diligenter une enquête indépendante, impartiale et efficace sur ceux qui ont usé de violence contre Ismail Khilath Rasheed et les autres manifestants le 10 décembre", a indiqué Abbas Faiz, chercheur sur les Maldives à Amnesty International.

Aux Maldives, les droits humains sont de plus en plus pris en otages de l'impasse politique entre le président Mohamed Nasheed, qui revendique la défense et la protection des droits humains, et l'influence de partis islamistes extrémistes et d'opposants politiques radicaux qui luttent contre la liberté de religion.
maldives.mp3 Maldives.mp3  (365.84 Ko)


19/01/2012




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 15





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :