Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Xavier Chezleprêtre

Melody Gardot, grande voix du jazz


Dès son premier album Worrisome Heart, Melody Gardot s’est imposée dans le monde entier comme une voix du jazz sur laquelle il allait falloir compter. Melody Gardot revient avec un nouvel album My One And Only Thrill qui met l’accent sur les arrangements de cordes, les influences brésiliennes, et le blues insondable.


Melody Gardot, grande voix du jazz
Des échos d'enfance – il s'agit cette fois de la sienne – reviennent dans sa reprise de ‘Somewhere Over The Rainbow’, chanson enregistrée par de nombreux artistes mais jamais dans le style si particulier de Melody Gardot, ici imbibé de parfums latins. La chanteuse prête sa redécouverte de ce morceau au fait qu'elle avait passé beaucoup de temps en la compagnie de sa grand-mère (“elle était de l'Europe de l'est; elle avait des origines diverses, polonaises surtout”), grand-mère qui gardait Melody lorsque sa mère devait travailler.

“C'était un amour, vraiment une femme bien, et apparemment elle était l'une des seules dans la famille à qui je ressemble. Quand j'étais petite ma grand-mère me faisait regarder ‘Wizard Of Oz’ un million de fois. Or, un jour, des années plus tard, je me suis assise pour écrire et j'ai trouvé ces accords; je me suis rendue compte que ce n'était pas une chanson que j'allais écrire, mais une chanson qui avait été écrite déjà: elle s'appelait ‘Somewhere Over The Rainbow’.”

Les méthodes d'auteurs-compositeurs étant parfois énigmatiques, Melody fusionne ses souvenirs de cette chanson avec sa passion pour la musique du Brésil, et les résultats sont aussi rafraîchissants qu'inattendus. L'arrangement souple et ensoleillé écrit par Mendoza complète parfaitement la partie vocale délicieusement détendue, et l'ensemble chasse les toiles d'araignée d'une mélodie familière pour créer un classique du 21ème siècle. “Si tu vas faire une reprise, il faut faire quelque chose de différent avec,” songe Melody, “sinon c'est comme, ‘à quoi bon?’ Et il y a des chansons que personne ne devrait jamais toucher, comme ‘One For My Baby’ de Sinatra… celles-là, laisse-tomber, on les a faites.”

Il y a un an, la plupart des conversations au sujet de Melody Gardot tournaient autour de son rétablissement après un terrible accident de la route, et la manière dont elle se servait de la musique comme thérapeutique vitale. Avec ‘My One And Only Thrill’, par contre, les seuls sujets de discussion seront ses qualités musicales, ses compositions et son étonnante croissance artistique. Messieurs, Mesdames, une étoile est née.


31/03/2009




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Expo Saâdane Afif - 06/12/2017

Les faces d'Albé - 27/11/2017

Le Louvre du désert - 25/11/2017

Expo "Ecce Terra" - 18/11/2017

Le "Projet 99" - 29/10/2017

Noon, une voix en or - 23/10/2017

1 2 3 4 5 » ... 78





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :