Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche sur ce site avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

J.N.B.L.

Mexique: L'enquête sur les étudiants disparus serait une imposture

Communication de notre partenaire


Le gouvernement mexicain doit de toute urgence remédier aux graves irrégularités qui caractérisent l’enquête sur la disparition forcée de 43 étudiants au vu des doutes émis par des experts médicolégaux quant aux investigations du procureur général, a déclaré Amnesty International.


mexique_enquete_sur_les_etudiants_disparus.mp3 Mexique enquête sur les étudiants disparus.mp3  (212.25 Ko)

Le rapport rendu récemment par l’Équipe argentine d’anthropologie médicolégale (EAAF) - un réseau d’experts médicolégaux - révèle que l’annonce faite par le procureur général du Mexique, Jesús Murillo Karam, indiquant qu’il était prêt à clore le dossier après la découverte de restes humains dans la décharge de Cocula, reposait sur des suppositions et était totalement prématurée. Selon l’EAAF, il n’existe aucune preuve scientifique permettant de penser que les cadavres trouvés à Cocula sont ceux des étudiants disparus.

"Ces nouveaux éléments jettent de sérieux doutes sur l’enquête menée par les autorités mexicaines dans cette affaire. L’empressement du procureur général à clore ce dossier en se fondant sur ce qui s’avère désormais une position biaisée ne reposant sur aucune preuve commence à évoquer une imposture. Il est impératif que le Bureau du procureur général permette maintenant à l’EAAF d’accéder librement à ses dossiers et de poursuivre son contrôle indispensable de l’enquête", a déclaré Erika Guevara Rosas, directrice du programme Amériques d’Amnesty International.

Le Bureau du procureur général n’a en outre pas révélé que le site de la décharge où les restes humains auraient été découverts n’avait pas été surveillé pendant plusieurs semaines en novembre dernier, si bien que les éléments trouvés sur place pourraient avoir été manipulés.



15/02/2015




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 13







Retrouvez le Podcast Journal :