Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

J.N.B.L.

Mexique: Libération d'un prisonnier d'opinion torturé

Communication de notre partenaire


Le prisonnier d’opinion Ángel Amílcar Colón Quevedo, victime de torture, a été libéré de prison après cinq ans passés en détention provisoire, une mesure bienvenue mais attendue depuis trop longtemps, a déclaré Amnesty International.


mex.mp3 Mexique.mp3  (148.37 Ko)

Ángel Colón a été arrêté en mars 2009 par la police à Tijuana, dans le nord du Mexique, alors qu’il essayait de se rendre aux États-Unis après avoir quitté son pays, le Honduras. Il a été torturé par des policiers et des militaires, qui l’ont battu, presque asphyxié et soumis à des insultes racistes. Il a été forcé à signer une fausse déclaration qui a été utilisée pour l’impliquer dans des activités délictueuses. Il a rétracté cette déclaration lorsqu’il a été présenté devant un juge et a signalé les actes de torture qu’il avait subis aux autorités, qui n’ont pris aucune mesure.

Le procureur général de la République vient d’accepter d’abandonner les poursuites engagées contre Ángel Colón et celui-ci a été libéré sans condition.
"Ángel Colón a été victime de torture aux mains des autorités mexicaines et a perdu plusieurs années de sa vie en détention provisoire. C’est un scandale. Les autorités mexicaines peuvent et doivent faire plus d’efforts pour que la torture ne soit jamais utilisée par les policiers et les militaires, et que les allégations de torture fassent l’objet d’enquêtes approfondies menées dans les meilleurs délais. Elles ne peuvent pas laisser les injustices subies par Ángel Colón se répéter", a déclaré Erika Guevara Rosas, directrice du programme Amériques d’Amnesty International.

Ángel Colón est membre de la minorité garífuna, originaire d’Afrique, et Amnesty International pense que la torture, la détention et les poursuites dont il a fait l’objet étaient dues à une discrimination, fondée sur son origine ethnique et son statut de migrant circulant sans papiers.



27/10/2014




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 13





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :