Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Musique ancienne au Tyrol


Par Rédigé le 25/07/2020 (dernière modification le 23/07/2020)

Depuis 1976, chaque été, les amateurs de ce genre musical rejoignent Innsbruck la capitale du Land, à l’occasion des Innsbrucker Festwochen der Alten Musik.


Innsbrucker Festwochen der Alten Musik aura bien lieu cette année malgré la covid 19 (c) SharkshockUSA
Innsbrucker Festwochen der Alten Musik aura bien lieu cette année malgré la covid 19 (c) SharkshockUSA
nouvel_enregistrement_5_1.m4a Innsbrucker Festwochen der Alten Musik.m4a  (605.72 Ko)

En cette année 2020 qui n’est pas une année comme les autres, le Festival ne se présentera pas tout à fait comme d’habitude, il sera allégé mais il aura lieu et c’est bien là l’essentiel. Il se déroulera du 31 juillet au 30 août prochain. Et comme toujours, concerts et manifestations diverses permettront de bien agréables (re)découvertes, dans plusieurs lieux notables de l’ancienne cité impériale qui au coeur des Alpes, fut toujours un important centre musical, Tiroler Landstheater, Haus der Musik, Jesuitenkirche, Hofgarten ou Hofkirche notamment.
Trois oeuvres lyriques sont au programme de cette 44e édition du Festival.

"Leonora", ou plus exactement "Leonora, ossia l’amore coniugale", dramma semiserio en deux actes de l’Italien Ferdinando Paër, né à Parme le 1er juillet 1771 et mort à Paris le 3 mai 1839. Sur un livret de Giuseppe Maria Foppa et Giacomo Cinti, d’après "Léonore, ou l’amour conjugal" du dramaturge Jean-Nicolas Bouilly. Création au Kleines Kurfürstliches Theater de Dresde le 3 octobre 1804. Ferdinando Paër était alors maître de chapelle à vie de la cour du roi de Saxe Frédéric-Auguste Ier. On n’aura pas manqué de remarquer ce titre "Léonore, ou l’amour conjugal", le texte de Jean-Nicolas Bouilly inspira aussi le librettiste Joseph Ferdinand von Sonnleithner pour "Fidelio" de Beethoven créé le 20 novembre 1805 au Theater an der Wien. A noter que l'oeuvre de Jean-Nicolas Bouilly avait déjà inspiré sous le même titre, au compositeur Pierre Gaveaux un fait historique en 2 actes et en prose mêlée de chants, et de musique créé au théâtre Feydeau le 19 février 1798.
"Leonora" est mise en scène de Mariame Clément, sous la direction musicale d'Alessandro De Marchi.

"L’empio punito" est un opéra en 3 actes de l’Italien Alessandro Melani né à Pistoia le 4 février 1639 et mort à Rome le 3 octobre 1703. Il avait été poète à la cour de l'archiduc Ferdinand Charles, grand mélomane, à Innsbruck de 1653 à 1659. Livret de Giovanni Filippo Apolloni, basé sur l'adaptation par Filippo Acciaiuoli, de la comédie espagnole "El Burlador de Sevilla y convidado de piedra" ou "Le trompeur de Séville et l'invité de pierre" du dramaturge espagnol Tirso de Molina, 1579-1648, qui appartenait à l’ Ordre de Notre-Dame-de-la-Merci. "L’Empio punito" est la première adaptation musicale du mythe de Don Juan même s’il n’y apparaît pas sous ce nom mais sous celui d’Acrimante. C’était une commande des princes Colonna dont Maria Mancini Colonna, nièce de Mazarin qui fut le grand amour du jeune Louis XIV. L’oeuvre fut créée en leur palais romain le 17 février 1669.
"L’Empio punito" est mis en scène par Silvia Paoli sous la direction musicale de Mariangiola Martello.

La troisième oeuvre "La Pellegrina" est une pièce de théâtre lyrique de Girolamo Bargagli, écrite en 1579, elle sera représentée lors des noces du grand duc de Toscane Ferdinand Ier de Médicis et Christine de Lorraine le 2 mai 1589 au palais Pitti de Florence. Mais au texte de Bargagli six compositeurs alors en vogue, Cristofano Malvezzi, Luca Marenzio, Giulio Caccini, Giovanni de Bardi, Jacopo Peri et Emilio de Cavalieri ajoutent six intermèdes musicaux intercalés dans sa pièce et basés sur des textes de Giovanni de Bardi, Ottavio Rinuccini, Giovan Battista Strozzi et Laura Lucchesini. Il y est question d’histoires tirées de la mythologie grecque et qui naturellement sont des allusions à la grandeur des nouveaux époux. On en a longtemps célébré la magnificence et la partition fut publiée à Venise en 1591.
"La Pellegrina" sera donnée sous la direction musicale de Eduardo Egüez à la tête de l’ensemble La Chimera.

"Leonora": 9 août à 16h, 7 et 11 à19h au Tiroler Landstheater
"L’empio punito": 21, 23 et 24 août à 29h à Haus der Musik
"La Pellegrina": 26 et 28 août à 20h à Haus der Musik








ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            



Facebook