Podcast Journal
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
YouTube
 

Nigeria: Crimes de guerre et crimes contre l'humanité

Communication de notre partenaire


Par J.N.B.L. Rédigé le 9 Avril 2014 (dernière modification le 9 Avril 2014)

Plus de 1.500 personnes ont été tuées au cours des trois premiers mois de 2014. La situation dans le nord-est du Nigeria a dégénéré en conflit armé. Amnesty International fait état des caractéristiques des homicides perpétrés par Boko Haram, ainsi que d’exécutions extrajudiciaires (sommaires) commises par les forces nigérianes de sécurité.


nig_2.mp3 Nigeria.mp3  (234.08 Ko)

L’augmentation du nombre d’attaques lancées par Boko Haram et des représailles débridées attribuées aux forces nigérianes de sécurité s’est soldée par au moins 1 500 homicides, de civils dans plus de la moitié des cas, dans le nord-est du pays au cours des trois premiers mois de 2014, écrit Amnesty International dans une synthèse rendue publique lundi 31 mars.

"L’intensification de la violence dans le nord-est du Nigeria en 2014 a débouché sur une situation de conflit armé non international, dans laquelle tous les camps portent atteinte au droit international humanitaire. Nous exhortons la communauté internationale à veiller à ce que des enquêtes indépendantes soient ouvertes dans les meilleurs délais sur les actes susceptibles de constituer des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité", a déclaré Makmid Kamara, spécialiste du Nigeria à Amnesty International.









Rubriques thématiques | Les éphémérides quotidiennes | EUROPE | AFRIQUE | MOYEN-ORIENT | ASIE ET PACIFIQUE | AMÉRIQUES | AUSTRALIE ET OCÉANIE | A propos de PodCast Journal







Recherche

L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31



Facebook