Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

J.N.B.L.

Nigeria: Les homosexuels traqués

Communication de notre partenaire


Les autorités nigérianes doivent immédiatement libérer la dizaine de personnes déjà arrêtées en application d’une nouvelle loi qui bafoue plusieurs droits fondamentaux sur la base de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre réelles ou présumées, a déclaré Amnesty International.


nig.mp3 Nigeria.mp3  (185.51 Ko)

Ces arrestations ont eu lieu dans les États nigérians d’Anambra, d’Enugu, d’Imo et d’Oyo dès le lundi 13 janvier, date à laquelle il a été annoncé que le président Goodluck Jonathan avait ratifié la loi sur l’interdiction du mariage entre personnes de même sexe.

"Les personnes arrêtées en application de cette nouvelle loi draconienne doivent être libérées immédiatement et les charges retenues contre elles, abandonnées. Incarcérer quelqu’un en raison de son orientation sexuelle est contraire aux normes relatives aux droits humains les plus élémentaires. Les informations selon lesquelles la police serait en train, dans un État du Nigeria, de dresser une liste de personnes soupçonnées d’être lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres ou intersexuées (LGBTI) sont extrêmement préoccupantes. La loi qui interdit le mariage entre personnes de même sexe doit être immédiatement abrogée. En signant ce texte de loi répressif, le président Goodluck Jonathan a, de fait, transformé le Nigeria en l’une des nations les moins tolérantes du monde"
, a déclaré Makmid Kamara, spécialiste du Nigeria à Amnesty International.

Cette loi renvoie aux pires moments de la dictature militaire, lorsque de nombreux droits humains étaient bafoués. Il est à craindre en outre que, du fait de la corruption qui règne dans le pays, des policiers ou d’autres personnes n’utilisent la loi comme outil de chantage, de harcèlement et d’extorsion de fonds.



20/01/2014








Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :