Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

J.N.B.L.

Nigeria: Les mensonges de Shell sur les déversements d'hydrocarbures révélés

Communication de notre partenaire


Avec ses affirmations profondément suspectes et souvent fausses sur la pollution aux hydrocarbures dans le delta du Niger, Shell a manipulé les enquêtes sur les déversements de pétrole au Nigeria, ont déclaré Amnesty International et le Centre nigérian pour l’environnement, les droits humains et le développement (CEHRD).


n.mp3 Nigeria.mp3  (210.41 Ko)

Un nouveau rapport publié jeudi 7 novembre 2013 donne des exemples précis de mensonges de Shell sur la cause des déversements, leur volume ou l’étendue et l’efficacité des mesures de dépollution.

"Shell fait preuve de mauvaise foi à propos de la dévastation provoquée par ses activités dans le delta du Niger. Ces nouvelles preuves montrent que ses affirmations sur les déversements de pétrole ne sont pas crédibles"
, a déclaré Audrey Gaughran, directrice chargée des questions internationales à Amnesty International.

De nouvelles analyses réalisées par un expert indépendant ont montré que les rapports d’enquête dits "officiels" sur les causes des marées noires dans le delta du Niger pouvaient être "très subjectifs, fallacieux, voire purement et simplement faux".

Le rapport révèle des faiblesses intrinsèques dans la manière dont les causes et le volume des déversements sont déterminés – avec des erreurs importantes dans les volumes enregistrés.

Pour les populations concernées, les conséquences sont désastreuses et peuvent se traduire par une absence totale ou quasi-totale d’indemnisation.
Personne n’oblige les compagnies pétrolières à fournir des preuves exhaustives et indépendantes de ce qu’elles affirment. Les éléments de preuve existants restent entièrement sous leur contrôle.

À la demande d’Amnesty International et du CEHRD, le spécialiste indépendant des oléoducs aux États-Unis, Accufacts, a évalué un certain nombre de rapports d’enquête sur des déversements d’hydrocarbures, ainsi que les réponses des compagnies pétrolières présentes dans le delta du Niger et de l’organisme nigérian chargé des marées noires.

L’expert a trouvé des cas dans lesquels le déversement avait été faussement attribué à des actes de sabotage. Dans beaucoup d’autres cas, la version du sabotage a été retenue mais n’est étayée que par très peu de données concrètes, voire aucune.

Dans l’ensemble, Accufacts a conclu que de nombreux rapports d’enquête officiels étaient "techniquement incomplets" et que d’autres semblaient "servir d’autres intérêts, s’appuyant davantage sur des considérations politiques (…) que sur l’examen scientifique des installations pétrolières".


13/11/2013








Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :