Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Onirique Ontologie: Un royaume en ébullition


Une semaine riche en événements pour le petit royaume de Belgique. Trois faits marquants, dans des styles bien différents, que sont la douleur, la fierté et l'euphorie. Pour le premier, tout le monde ne peut être touché par ce décès d'un ancien Premier ministre, Wilfried Martens, mais la grande majorité des citoyens se reconnaitra, car on ne peut oublier un grand homme d’État. Ensuite, l'élection au Prix Nobel, du physicien François Englert, ne peut que ravir la population. Enfin, toute la Belgique attendait la qualification des "diables rouges" pour le Brésil, et ça: c'est fait!


Monsieur '9 gouvernements' s'en est allé

Onirique Ontologie: Un royaume en ébullition
billetpodcastjournalroyaumeebulition13102013.mp3 Podcast Journal Royaume Ebulition 13.10.2013.mp3  (589.27 Ko)

Record de longévité comme Premier ministre, Wilfried Martens a du faire face à de nombreux problèmes tout au long de ses treize années de gouvernance. Le plus important fut, sans nul doute, l'affaire de l'IVG, pendant laquelle le Roi Baudouin se mit en "congé" afin de ne pas signer la loi. Mais outre ce fait, il fut beaucoup question de soucis linguistiques, et notamment des Fourons, partie est de la Belgique, située en territoire flamand et revendiquée par les francophones, dont le plus "agité" n'était autre que le José Happart.

Neuf gouvernements successifs, de 1979 à 1982, puis au niveau européen, en terminant comme Président du EPP (Parti Populaire Européen). Diplômé de l'Université Catholique de Louvain et de Harvard, cet homme à l'intelligence supérieure ne laissera que des regrets parmi les autres politiques. Apprécié de tous, même si on lui "reproche" un certain éloignement uniquement du à son caractère, de tous les partis on salue ses capacités. Il s'est éteint à l'âge de 77 ans. Son enterrement aura lieu le 19 octobre, et il aura droit aux obsèques nationales.


Un Prix Nobel de Physique

Dans un tout autre domaine, un peu plus réjouissant, la semaine fut aussi soumise à une demi-surprise, avec l'attribution du prix Nobel de Physique, conjointement avec au Britannique Peter Higgs, à notre compatriote François Englert, physicien et professeur émérite de l'ULB (Université Libre de Bruxelles). Des travaux tout en longueur pour cette théorie appelée "boson de Higgs", débutés début des années 1960, et portant sur l'infiniment petit.

Impossible à résumer ici, cette théorie s'adresse aux spécialistes, mais peut être considérée comme la base de la physique actuelle. Pendant 50 ans, les deux physiciens vont concentrer leurs recherches pour arriver, l'an dernier à cette grande découverte. Un honneur que François Englert assume, dans toute la modestie qui le caractérise. Pour la Belgique, il s'agit du 11e Prix Nobel individuel (il faut en ajouter un, mais collectif), ce qui en soit démontre toute l'importance de nos universités, pour un si petit pays.


Olà Brasil

Mais l'information la plus marquante du moment n'est autre que la qualification de l'équipe nationale belge pour la Coupe du monde 2014, au Brésil. On sait, et nous vous en avons déjà parlé, que la royaume se divise en deux grandes parties, avec des langues différentes, des sensibilités différentes, et des tensions "absurdes" tant au nord qu'au sud. Sur ce coup-ci, la réunification de la Belgique (et même Monsieur De Wever -le pur nationaliste- ne pourra pas dire le contraire) est en bonne voie.

Il ne fallait qu'un petit point aux "diables rouges" pour obtenir le billet d'avion pour Rio, et ils firent de ce match en Croatie, un exemple du genre. Une victoire 1-2 (0-2 à la mi-temps), avec deux buts du jeune Lukaku, et voilà que s'invite la samba dans tous les foyers "flamands et wallons". Après 12 ans d'absence sur les grands rendez-vous, les "noir-jaune-rouge" peuvent enfin retrouver le sourire, et avec eux les supporters des nationaux.

Il a connu le Mexique en 1986, Marc Wilmots -l'entraineur fédéral- connaitra le Brésil. C'est sans doute grâce à lui que les Belges se retrouvent maintenant en bonne place pour cette nouvelle coupe du monde. En un mot: Merci Monsieur Wilmots.


Et tout un peuple ne chantera plus que ça...


13/10/2013




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :