Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Prix de printemps


Par Rédigé le 18/05/2020 (dernière modification le 15/05/2020)

Malgré la pandémie, le confinement et son corollaire le déconfinement, quelques prix littéraires ont été attribués comme chaque année en cette saison.


Cette année, pour soutenir les libraires pendant la crise sanitaire, le prix Goncourt a eu lieu début mai au lieu de juin (c) Pexels
Cette année, pour soutenir les libraires pendant la crise sanitaire, le prix Goncourt a eu lieu début mai au lieu de juin (c) Pexels
C’est ainsi que Vanessa Springora a reçu début mai le prix Jean-Jacques Rousseau de l’autobiographie 2020 pour  "Le consentement' paru en janvier dernier chez Grasset. Le récit avait alors attiré l’attention, l’auteur y revenait plus de trente ans après sur ses relations avec un quinquagénaire qui n’est jamais nommé mais dont on sait qu’il est Gabriel Matzneff. Vanessa Springora dépeint la manipulation psychique qu’elle a subie de la part de cet homme. Lors de sa parution, le livre avait bouleversé le milieu littéraire au point que certains éditeurs avaient retiré les ouvrages de Gabriel Matznef de leur catalogue. Le prix Jean-Jacques Rousseau de l’autobiographie a été créé en 2010.
Pour la première fois cette année, le jury a également attribué le prix de l’essai autobiographique. Il a été attribué au journaliste Piotr Smolar qui fut correspondant du Monde en Israël. Dans «Mauvais juif» paru aux éditions des Equateurs en septembre 2019, l’auteur apprend d’un confrère que son grand-père, Hersh Smolar, a joué un grand rôle dans le ghetto de Minsk pendant la Seconde Guerre mondiale. Piotr Smolar veut en savoir davantge sur ses origines polonaises et juives.

Chaque année, au début juin, les Académiciens Goncourt décernent quatre prix: Goncourt du premier roman, Goncourt de la nouvelle, Goncourt de la poésie et Goncourt de la biographie. Ils ont décidé cette année, compte tenu de la situation, d’avancer la proclamation des lauréats de ces quatre prix au 11 mai. Cela a été pour eux une façon de soutenir le monde du livre, particulièrement les libraires très touchés économiquement par les mesures qu'a entraînées la Covid-19.

Le Prix Goncourt du premier roman a été attribué à Maylis Besserie pour «Le Tiers Temps» paru dans la collection "Blanche" des éditions Gallimard. Il s’agit de l’histoire de Samuel Beckett que l'on accompagne jusqu'à son dernier moment. Il est dans une maison de retraite du XIVe arrondissement de Paris, baptisée Le Tiers-Temps. Samuel Beckett s'y remémore les épisodes et les personnes qui ont marqué sa vie. Le prix Goncourt du premier roman est décerné chaque année depuis 2009 t. Il est attribué en partenariat avec la municipalité de Paris au début du printemps.  

Le Prix Goncourt de la nouvelle est allé à Anne Serre pour «Au coeur d’un été tout en or» A paraître le 28 mai dans la collection "Bleue" aux éditions du Mercure de France. Ce sont différents histoires ordinaires, où parfois apparaissent des célébrités comme Liz Taylor, Musset, Beckett, et où plane l’ombre de Lewis Carroll. Le Goncourt de la nouvelle est décerné chaque année depuis 1974 et depuis 2001, il est attribué en partenariat avec la ville de Strasbourg à l’occasion des «Bibliothèques idéales».

C’est Michel Deguy qui a reçu le Prix Goncourt de la poésie Robert Sabatier pour l’ensemble de son oeuvre. Ce poète, essayiste, philosophe est le créateur de la Revue PO&sie qu’il dirige toujours. Ce pix a été institué en 1985 grâce au legs d'Adrien Bertrand (prix Goncourt 1914.  

Thierry Thomas a obtenu le Prix Goncourt de la biographie Edmonde Charles-Roux pour «Hugo Pratt, trait pour trait» aux éditions Grasset. L’auteur qui a connu son héros nous invite à découvrir l’univers de Corto Maltese immortalisé par la bande dessinée créée par l'Italien Hugo Pratt. Ce prix qui existe depuis 1980 est doté de 4.500 € par la municipalité de Nancy et de 3.800 € par le Centre national du livre. Il sera remis en septembre prochain à Nancy lors du Livre sur la Place.
,
On notera aussi qu’une mention spéciale a été décernée à deux excellentes biographies des frères Goncourt «Les frères Goncourt» de Jean-Louis Cabanès et Pierre Dufief, publié chez Fayard. Et «Les infréquentables frères Goncourt» de Pierre Ménard chez Tallandier,

 

prix_litteraire.mp3 Prix littéraire.mp3  (3.88 Mo)









ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES









Recherche

L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            



Facebook