Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche sur ce site avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Rencontre avec Kokou Ekouagou


Artiste plasticien, Kokou Ekouagou a pour ambition de faire connaitre sa culture et celle de ses ancêtres à travers le monde, grâce à ses créations. Nous l'avons rencontré dans son atelier dans un quartier de Lomé, la capitale du Togo où il a accepté de nous en parler.


"L'art est un outil de pensée, de dialogue et de communication"

Kokou Ekouagou à l'œuvre. Photo prise par l'auteur.
Kokou Ekouagou à l'œuvre. Photo prise par l'auteur.
kokou_ekouagou.mp3 Kokou Ekouagou.mp3  (658.12 Ko)

L'ambition du jeune artiste plasticien Kokou Ekouagou est de devenir un puissant et compétent manager culturel. C'est pourquoi il se forme chaque jour de façon alternée avec ses activités d'artiste afin d'acquérir "les aptitudes d'un véritable entrepreneur".

En cette nouvelle année 2018, le monde des artistes visuels au Togo doit aussi compter avec lui. Du haut de sa trentaine, Kokou Ekouagou expose fièrement ses tableaux dans son atelier à Lomé, où nous l'avons rencontré. Ses œuvres sont pour la plupart inspirées du vécu quotidien mais aussi du monde des ancêtres.

"Ce tableau par exemple, je l’ai nommé "Tchétsula", un oracle des cérémonies divinatoires en Afrique de l’Ouest. C’est le messager, c’est lui qui commence et termine les cérémonies. Je fais en sorte que chacun se retrouve dans mes toiles quelques soit le tableau, je veux un brassage interculturel à travers mes œuvres", fait-il savoir, très enthousiaste, en nous présentant une de ses œuvres (voir vidéo). Le savoir-faire du jeune artiste est non seulement inné mais est aussi le fruit d’une assistance familiale reçue d’un oncle, lui aussi artiste aujourd’hui à Paris en France, confie Nadia, la sœur d’Ekouagou.

Ayant réussi avec mention son BAC Sciences et mathématiques, Ekouagou a abandonné les études pour se consacrer à l’art au grand dam de certains de ses proches qui voulaient qu’il fasse de grandes études universitaires pour trouver une place au soleil. "L’art est un métier noble que beaucoup ignorent", nous rétorque-t-il avec un sourire de satisfaction.

Aujourd’hui, épanoui dans son métier, il ne regrette pas son choix et consacre tout son temps à l’art, à des expositions ici et ailleurs. Kokou Ekouagou expose même dans la sous-région ouest-africaine, il a déjà participé notamment au salon international d'art contemporain Ségou'Art en 2016. Toutefois, son meilleur souvenir reste la participation à l'Expo 1/2000 en 2000 à la Galerie Jacques Cartier (Galartco) à Chauny en France aux côtés d'artistes confirmés du monde entier.

Il compte à présent parmi les artistes confirmés du Togo, à l'instar notamment de Sokey Edorh et Kossi Assou. "Je vis de mes œuvres. J'étais confiant au départ et je savais que j’arriverai à cette étape, je remercie la nature de ce qu’elle m’a donné comme don". En dehors du fait qu'il puisse en vivre, pour Ekouagou, "l'art est un outil de pensée, de dialogue et de communication".

Compte tenu de son expérience, il s'est lancé à présent dans la formation des jeunes talents. Au cours du mois d’août 2017 par exemple, il a été formateur d'enfants à Tsévié, une ville située à une trentaine de kilomètres au nord de Lomé, dans le cadre du programme "Petites mains aujourd’hui… grands maitres demain". Une activité de l’association Art Héritage Culture qui se veut le pionnier de l’enracinement de la culture chez les enfants.


23/01/2018




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Expo Alphonse Mucha - 20/10/2018

Expo Henry Moore - 17/10/2018

Le podha - 15/09/2018

1 2 3 4 5 » ... 83







Retrouvez le Podcast Journal :