Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

J.N.B.L.

Salvador: Grâce accordée à une femme incarcérée après avoir fait une fausse couche

Communication de notre partenaire


La grâce accordée par l’Assemblée parlementaire du Salvador à une jeune femme emprisonnée après avoir fait une fausse couche est une victoire de la justice et donne de l’espoir aux 15 autres femmes qui sont derrière les barreaux pour des charges similaires, a déclaré Amnesty International.


salvador_grace_accordee_a_une_femme_incarceree_apres_une_fausse_couche.mp3 Salvador grâce accordée à une femme incarcérée après une fausse couche.mp3  (176.94 Ko)

En 2007, Guadalupe a été condamnée à une peine de prison de 30 ans après avoir été soupçonnée à tort d’avoir mis un terme à sa grossesse. Elle n’avait que 18 ans.

"En prenant cette décision, le Salvador répare une terrible injustice. Guadalupe n’aurait jamais dû être incarcérée. Cette libération est un triomphe de la justice et le résultat du travail acharné des militants locaux des droits humains. Cette décision doit marquer un tournant s’agissant des lois rétrogrades du Salvador qui sanctionnent les femmes et les jeunes filles souffrant de complications médicales au cours de leur grossesse. Il est temps pour les autorités de réviser les condamnations prononcées contre les femmes incarcérées pour des complications liées à la grossesse et de mettre fin à la criminalisation des femmes et des jeunes filles en abrogeant la loi contre l’avortement", a déclaré Erika Guevara-Rosas, directrice du programme Amériques d’Amnesty International.

Le Salvador a l’une des lois relatives à l’avortement les plus draconiennes du monde: elle pénalise l’avortement en toutes circonstances, même lorsque la vie ou la santé de la femme ou de la jeune fille enceinte est en danger et même en cas de viol. Les femmes et les jeunes filles soupçonnées d’avoir avorté illégalement sont souvent, de manière cruelle et délibérée, inculpées d’homicide, comme ce fut le cas pour Guadalupe.

Les 15 autres femmes incarcérées an raison de complications liées à la grossesse ont également sollicité une grâce. Leurs dossiers seront soumis à l’Assemblée parlementaire dans les mois à venir.



27/01/2015




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 13





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :