Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

J.N.B.L.

Sierra Leone: Les lois et règlements relatifs à Ebola

Communication de notre partenaire


La Sierra Leone doit cesser de se servir des dispositions d’urgence mises en œuvre pour lutter contre Ebola comme prétexte pour restreindre les droits à la liberté d’expression et de réunion pacifique.


sierra_leone_lois_relatifs_a_ebola.mp3 Sierra Leone lois Ebola  (139.18 Ko)

"Maintenant que les cas d’Ebola diminuent et que les écoles ont rouvert leurs portes, le gouvernement doit réviser les dispositions relatives à l’état d’urgence et ne maintenir en vigueur que celles qui sont strictement nécessaires pour lutter contre l’épidémie d’Ebola. Les droits à la liberté d’expression et de réunion pacifique ne doivent pas être entravés de manière inutile et disproportionnée", a déclaré Sabrina Mahtani, chercheuse sur l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International.

À l’occasion de la Fête de l’Indépendance du pays, le 27 avril, 15 membres du principal parti de l’opposition, le Parti du peuple de Sierra Leone (SLPP), et un haut responsable de la Commission des droits humains de Sierra Leone, ont été arrêtés à Kenema, dans la province de l'Est. Ils comparaissent actuellement devant les tribunaux. La police aurait ce jour-là recouru à une force excessive, et plusieurs personnes ont été blessées. La marche à l’initiative de l’Association des journalistes de Sierra Leone (SLAJ) à l’occasion de la Fête de l’Indépendance, à Freetown, a été interdite. Huit jours auparavant, 10 personnes ont été arrêtées pour avoir protesté devant l’ambassade des États-Unis, tandis qu’en mars, un rassemblement de l’Ordre des avocats de Sierra Leone était dispersé. En revanche, les rassemblements et les événements organisés par le parti au pouvoir sont autorisés.

Amnesty International exhorte le gouvernement de la Sierra Leone à réviser la législation d’exception et à garantir que chacun puisse exercer son droit à la liberté d’expression et de réunion, conformément au droit international et régional relatif aux droits humains. Elle demande également qu’une enquête indépendante et impartiale soit menée sur les allégations de recours excessif à la force par la police à Kenema, lors de la Fête de l’Indépendance.


19/05/2015








Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :