Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Valérie Aujuin

Simian Ghost, le songwriting à la suédoise

Vos articles dans votre Podcast Journal


Avec le troisième album "The Veil" en vue en septembre et un EP "A Million Shining Colours / Echoes of Songs" en mai, voici l'occasion de mettre en lumière ce groupe suédois qui sait envoûter avec sa pop lumineuse.


Après "Infinite Traffic Everywhere" en 2011 et l’acclamé "Youth" en 2012, le trio suédois Simian Ghost reviendra le 9 septembre 2014 avec son troisième album intitulé "The Veil". Composé de Sebastian Arnström, Erik Klinga et Mathias Zachrisson, le groupe s’est énormément investi pour réaliser ce nouveau disque. Il présentera l’EP "A Million Shining Colours / Echoes of Songs" le 20 mai prochain. A l’image du nouvel album, l'EP a été écrit avec l’idée de développer un songwriting propre tout en conservant des références à l’histoire de la musique. Ils citent, entre autre, Claude Debussy, George Gershwin mais aussi des influences plus récentes comme le compositeur américain Brian Wilson ou les groupes Yo La Tengo, Flaming Lips…

Cet EP de sept titres compte la version originale du morceau "A Million Shining Colours", la version radio du single "Echoes of Songs", leurs versions instrumentales respectives et trois remixes. "A Million Shining Colours" passe entre les mains du duo suédois Korallreven: il conserve la douceur du morceau mais l’étire sur une longue gradation chill en lui donnant des atours synthétiques et dansants. Superposant voix et chœurs sur des claviers quasi orientaux et des rythmiques bouncy, Korallreven apporte une texture plus ludique et de nouveaux horizons à la rêverie pop de l’originale.

Enfin, derrière le pseudo Döden qui siginifie "mort" en suédois se cache un producteur dont on ne sait pas encore grand chose mais promis à un bel avenir. Bien que natif de Sandviken dans la nord industriel de la Suède, Döden semble planer sur une plage des Baléares où la voix se pare d’une enveloppe plus minimale à la douceur vaporeuse.



06/05/2014




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :