Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

J.N.B.L.

Syrie: Exécutions extrajudiciaires de civils visant à obtenir des gains militaires

Communication de notre partenaire


Les civils aux abords des bases des combattants de l’opposition dans le gouvernorat de Tartous sont exposés au risque d’être sommairement exécutés par les forces pro-gouvernementales, a déclaré Amnesty International.


sy_2.mp3 Syrie.mp3  (176.74 Ko)

Au lendemain de l’homicide délibéré de 13 civils, membres d’une même famille, dans le village de Baïda, l’organisation engage le gouvernement syrien à mettre immédiatement fin à toutes les exécutions extrajudiciaires.

"L'homicide de 13 membres d’une même famille, dont des femmes et des enfants, est déplorable", a estimé Philip Luther, directeur du programme Afrique du Nord et MoyenOrient d’Amnesty International.

Les dépouilles de trois frères ont été découvertes juste devant leur maison, dans le village de Baïda, situé dans l’ouest de la Syrie, le 21 juillet 2013. Ils présentaient des blessures par balles. Quatre femmes de la famille et six enfants âgés de deux à 13 ans ont été retrouvés morts à l’intérieur de la maison. Ces homicides ont eu lieu peu après que des affrontements ont éclaté entre les forces pro-gouvernementales et des combattants de l’opposition, non loin de la maison de cette famille.

Ce triste épisode survient trois mois après le massacre de plus de 250 civils en mai 2013 dans le même village et dans la ville voisine de Banias. "Il est très préoccupant de constater que les civils à Baïda et Banias, notamment ceux qui vivent dans le voisinage des combattants de l’opposition, sont pris pour cibles dans le cadre d’une stratégie délibérée visant à déplacer de force autant de civils que possible, afin d’exposer davantage les combattants et de les priver d’une base locale de soutien", a expliqué Philip Luther.

Amnesty International demande que cessent toutes les attaques contre les civils. Elle tient les autorités syriennes pour directement responsables des violations commises par les milices soutenues par le gouvernement.

31/07/2013




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 31





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :