Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche sur ce site avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

TV: Rachid Arhab bientôt dans "Touche pas à mon poste"


Le talk-show de Cyril Hanouna sur C8 a décidé de faire peau neuve à la rentrée en faisant évoluer le concept de l’émission et en recrutant de nouveaux chroniqueurs, dont probablement Rachid Arhab, ancien membre du CSA .


Photo (c) Pierre Metivier
Photo (c) Pierre Metivier
rachid_arhab_tpmp.mp3 Rachid Arhab TPMP.mp3  (194.5 Ko)

L’arrivée annoncée de l’ancien présentateur du JT de France 2 et ancien membre du CSA, Rachid Arhab, n’intervient pas à n’importe quel moment, alors que TPMP est dans le collimateur du CSA. Récemment l’émission a été sévèrement sanctionnée suite à ce qui a été considéré par la haute autorité comme un dérapage, dans un canular télé cet hiver. Le talk-show a été privé de ses pauses publicitaires pendant trois semaines.

Si Vincent Bolloré, demande au CSA d’importantes indemnités pour le "préjudice" des sanctions, l’annonce de l’arrivée de Rachid Arhab, actuellement journaliste dans le groupe Canal, semble vouloir envoyer un signal d’apaisement. Ce dernier véhicule une image de droiture et de sérieux. D’autres personnalités sont prévues, comme la militante associative Rokhaya Diallo, le journaliste médias Renaud Revel et l’humoriste Tom Villa. Ces nouvelles arrivées pourraient faire évoluer la ligne éditoriale de l’émission et susciter le retour des annonceurs. L’émission deviendra-t-elle pour autant moins populaire et plus "chic"? Les téléspectateurs en jugeront dès la rentrée.

Mais l’arrivée de Rachid Arhab n’empêchera pas le CSA d’infliger fin juillet 2017 une nouvelle sanction à l’émission. L’autorité de l’audiovisuel devrait se prononcer, suite à des plaintes déposées par des téléspectateurs, sur un canular considéré comme homophobe le 18 mai 2017 lors d’un prime de l’émission. La sanction pourrait encore être plus lourde que la première.



20/07/2017










Retrouvez le Podcast Journal :