Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

J.N.B.L.

Turquie: Condamnation d'un pianiste pour un message Twitter

Communication de notre partenaire


La condamnation d’un célèbre pianiste turc pour avoir "dénigré l’islam" sur Twitter lance un avertissement "qui fait froid dans le dos" pour tous les utilisateurs de ce média social dans le pays, a déclaré Amnesty International lundi 15 avril 2013.


t_1.mp3 Turquie.mp3  (286.45 Ko)

Fazil Say, qui a joué avec l’orchestre philharmonique de New York et l’orchestre symphonique de Berlin, entre autres, a été condamné, lundi 15 avril, à 10 mois de prison avec sursis pour avoir publié sur Twitter en avril 2012 des commentaires dénigrant des croyants et raillant la conception du paradis dans l’islam.

"La condamnation de Fazil Say est une violation flagrante de son droit à la liberté d’expression, rendue possible par l’une des lois les plus draconiennes de la législation turque. Cette affaire lance à tous les utilisateurs de Twitter et d’autres médias sociaux en Turquie un avertissement qui fait froid dans le dos. Autrement dit, si vous exprimez une opinion qui n’est pas du goût des autorités, vous pourriez bien être le prochain", a déclaré Andrew Gardner, chercheur sur la Turquie au sein d’Amnesty International.

Les charges retenues contre Fazil Say citaient neuf messages publiés depuis son compte Twitter, notamment la reprise d’un tweet affirmant: "Je ne sais pas si vous vous en êtes aperçus, mais s’il y a (...) un médiocre, (...) un voleur, un bouffon, c’est toujours un islamiste. Est-ce un paradoxe?"

Un ensemble de réformes adoptées par le Parlement turc le 12 avril n’a pas permis de réviser les lois obsolètes et restrictives qui entravent la liberté d’expression dans le pays.

Fazil Say s’est dit "attristé" par le verdict. "C’est une déception pour moi du point de vue de la liberté d’expression. D’avantage que pour ma personne, cette condamnation, alors que je n’ai commis aucun crime, est inquiétante pour la liberté de conviction et d’expression en Turquie", aurait déclaré le pianiste aux médias turcs le 15 avril.

Selon les termes du verdict, Fazil Say sera emprisonné s’il est déclaré coupable de la même infraction au cours des cinq années à venir.

20/04/2013




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 31





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :