Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Elhadji Babacar Mbengue

UN OPPOSANT A LA TETE DE LA MAIRIE DE LA CAPITALE SENEGALAISE


Khalifa Ababacar SALL, investi sous la bannière de la coalition BENNO SIGGIL SENEGAL, a été élu et installé officiellement dans les fonctions de Maire de Dakar, ce samedi 18 avril. C'était à l'occasion du premier conseil municipal de la ville tenu après les élections locales du 22 mars dernier.


UN OPPOSANT A LA TETE DE LA MAIRIE DE LA CAPITALE SENEGALAISE
Quasi-plébiscité avec 81 voix contre 11 pour son adversaire Imam Mbaye NIANG sur 94 votants, il remplace à ce poste Pape DIOP de la coalition SOPI 2009, actuel président du Sénat, absent des travaux dudit conseil.
Âgé de 53 ans, le nouvel édile de la capitale est un homme du sérail. Sous le régime d' Abdou DIOUF, il occupa de hautes fonctions étatiques et locales. C'est ainsi qu'il fut nommé ministre du commerce et de l'artisanat de 1989 à 2000, élu député à l'assemblée nationale pendant trois législatures et adjoint au maire de Dakar. Fût-il aussi, membre du conseil régionale de Dakar en 1996. Ce qui témoigne d'une réelle expérience, qu'il saura, sans nul doute, mettre au service de la mission à lui confiée.
Cette élection qui confère les pouvoirs de gestion de la mairie de Dakar à l'opposition constitue un fait inédit dans l'histoire post-indépendance du pays. En effet, cette collectivité locale a toujours été la chasse gardée du parti au pouvoir de SENGHOR à DIOUF. En la perdant ainsi, le régime libéral au pouvoir se voit obliger de cohabiter avec la nouvelle équipe municipale issue de l'opposition. Et ce, dans le contexte d'une capitale dont la prise en charge de la complexité des besoins nécessite une coopération accrue entre Etat et élus locaux.
Dans sa déclaration à l'issue du conseil, le désormais premier magistrat de la ville, M. Khalifa Ababacar SALL s'est dit conscient que "c'est une équipe que les Dakarois ont mise en place" avant de préciser qu'il compte inscrire son action dans la transparence, la concertation et la gestion participative. C'est dans cet esprit qu'il a annoncé que "le budget de la mairie sera diffusé sur internet " et qu'il procédera à une déclaration de patrimoine.
Si ces propos qui sonnent, d'ores et déjà, comme un des axes d'une feuille de route suscitent bien des espoirs quant à une rupture dans la continuité, l'opinion s'interroge encore sur la viabilité et le sort de la nouvelle donne que constitue la cohabitation Parti au pouvoir et Opposition dans l'espace municipal dakarois !

20/04/2009








Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :