Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

J.N.B.L.

Ukraine: libérer les demandeurs d'asile

Communication de notre partenaire


Amnesty International demande aux autorités ukrainiennes de relâcher des ressortissants somaliens, qui observent actuellement une grève de la faim afin de protester contre leur placement en détention pour une période pouvant atteindre un an "en vue d'une expulsion", à la suite d'une décision de justice rendue en décembre 2011.


Une soixantaine de Somaliens – parmi lesquels figureraient jusqu'à 20 mineurs – mènent cette grève de la faim au centre pour migrants de Jouravitchi, dans l'ouest du pays, où ils sont actuellement incarcérés. Ils ont été appréhendés par la police fin décembre 2011, puis placés en détention en raison de leur présence illégale sur le territoire ukrainien.

"Les Somaliens se trouvant en Ukraine sont conduits au désespoir par les arrestations et le harcèlement policier, constants, ainsi que par un système d'asile qui ne les protège pas. Tout le monde sait – la police, le ministère de l'Intérieur et les Somaliens eux-mêmes – qu'ils ne seront jamais expulsés. Ils ont besoin de protection – et y ont droit –, pas de châtiments à répétition pour avoir fui la famine et la guerre", a déclaré Heather McGill, spécialiste de l'Ukraine à Amnesty International.

Dans une lettre au ministre ukrainien de l'Intérieur, Amnesty International a exhorté les autorités ukrainiennes à honorer leurs obligations en veillant à ce que ces Somaliens puissent bénéficier d'une procédure d'asile, ainsi que d'une protection complémentaire s'ils ne peuvent être reconnus comme réfugiés.
Sultan Haib, l'un des ressortissants somaliens se trouvant actuellement à Jouravitchi, a déclaré à Amnesty International que la détention en vue d'une expulsion était absurde: "Personne ne rentre au pays et personne ne vous expulse. Au bout de 12 mois, ils vous laissent sortir. Nous ne sommes pas des criminels. Pourquoi le gouvernement nous traite-t-il comme ça?"
ukraine_4.mp3 Ukraine.mp3  (467.06 Ko)


30/01/2012




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :