Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Une belle réussite


On entend souvent dire qu'il serait bon d'aider les peuples du "sud" à se développer en leur apportant sur place les crédits et en leur envoyant les experts qui les seconderaient. Ceci, plutôt que de ne leur laisser d'autres solutions que le départ de leurs diplômés vers d'hypothétiques eldorados. Mais de nombreux Africains n'ont pas attendu pour prendre des décisions utiles à leur pays, ils se sont lancés jeunes dans des entreprises qui, si elles n’ont pas été comprises toute de suite sur place, ont fini par triompher et s'attirer une reconnaissance internationale.


Le docteur Fodé Cisse, photo courtoisie publiée avec autorisation
Le docteur Fodé Cisse, photo courtoisie publiée avec autorisation
Parmi eux le docteur Fodé Cisse, vétérinaire qui depuis plus de vingt ans, œuvre pour la région de Kita à l'ouest de Bamako. Il a obtenu son diplôme d’ingénieur vétérinaire à l’Institut Polytechnique Rural de Katibougou et à Bamako, capitale du Mali. Dès sa sortie, il créa la SICOPE, Société d’Intérêts Collectifs pour la Promotion de l’Elevage, le 5 juillet 1991, ouverture favorisée par la privatisation de la profession vétérinaire au Mali. La SICOPE a pour objectif de promouvoir l’élevage en s'adressant aux paysans par la concertation et la participation, d'assurer un suivi sanitaire et prophylactique des animaux ; d'encadrer et former des paysans, élèves, stagiaires, auxiliaires et faciliter l'approvisionnement en produits et matériels vétérinaires. Tout repose sur la sensibilisation et la vulgarisation, avec l'élaboration et la distribution de fiches techniques en langues locales, la projection, de diapos et de films. En 1994, le Dr Cisse va parfaire ses études en Belgique, il obtient un Master en santé et production animale, il revient bien décidé à mettre ses connaissances au service du monde rural. C’est ainsi qu’en 2000, il créa au sein du cabinet un centre de formation dénommé Centre de Formation Polytechnique Rural, CFPR, à Kita, à l'ouest de Bamako. Avec pour devise Discipline + Travail = Réussite.

Des activités très diversifiées

Des stagiaires heureux, photo courtoisie publiée avec autorisation
Des stagiaires heureux, photo courtoisie publiée avec autorisation
Les objectifs qu'il poursuit inlassablement depuis des années dans son cabinet sont bien clairs. Il s'agit de former des agropastoralistes capables d'étudier et analyser les réalités agraires ; diagnostiquer et traiter les maladies et affections des différentes espèces animales ; donner des conseils aux paysans en matière d’hygiène et prophylaxie et leur transmettre un message technique en matière de sécurité sanitaire ; valoriser les sous-produits animaux et végétaux sans oublier d'assurer une bonne protection de l’environnement. Programme très vaste mais qui se réalise progressivement. Le nombre d'élèves croît d'année en année, il est passé de 3 en 2000 à plus de 500 en 2011. Le CFPR reçoit beaucoup de stagiaires venant de l'étranger, Sénégalais, Belges et Allemands. Ils fréquentent le centre pour des stages de vacance et de fin de cycle ou pour un recyclage. L'activité de ce CFPR est l‘un des principaux volets de la SICOPE. Fodé Cisse peut revendiquer actuellement 18 années d'expérience au profit du développement rural. Grâce à une connaissance parfaite de la zone d’intervention, le suivi sanitaire et prophylactique a traité plus de 581777 cas ordinaires, plus de 1393 cas d’interventions chirurgicales dont 355 laparotomies de bovins et 29 chaponnages de coqs. Nous n'avons choisi que quelques interventions, mais elles montrent suffisamment l'étendue du champ d'action de cette entreprise originale. Lorsque nous l'avons rencontré à Paris au début du mois de février, le Dr Cisse rentrait d'un séminaire à Besançon où il avait été question de la race Montbéliard, une robuste vache laitière, pourvoyeuse de gruyère, de comté et de vacherin. Il souhaite l'acclimater au Mali. Naturellement, les bovidés ne traverseront pas les continents en avion, des éprouvettes les remplaceront et à l'arrivée on pratiquera une insémination artificielle sur des exemplaires locaux.
afriquereussite.mp3 Afriqueréussite.mp3  (552.26 Ko)


04/03/2011








Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :