Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Violée et enceinte, une fillette de 10 ans doit obtenir l’autorisation d’avorter

Communication de notre partenaire


Par J.N.B.L. Rédigé le 12/05/2015 (dernière modification le 11/05/2015)

Le refus des autorités paraguayennes de permettre à une fillette de 10 ans victime d’un viol d’avorter en toute sécurité pourrait avoir des conséquences dévastatrices pour sa santé et ajouterait l’injustice à la tragédie, a déclaré Amnesty International.


paraguay_fillette_violee_et_enceinte.mp3 Paraguay fillette violée et enceinte  (175.1 Ko)

L’organisation demande au gouvernement d’intervenir pour garantir que la fillette bénéficie de tous les soins médicaux dont elle a besoin, et puisse notamment interrompre cette grossesse non désirée.

Au Paraguay, l’avortement n’est autorisé que lorsque la vie de la femme ou de la jeune fille est en danger. Dans toute autre circonstance, même lorsque la grossesse résulte d’un viol ou d’un inceste ou lorsque le fœtus souffre de graves malformations, l’avortement n’est pas autorisé. Cette loi restrictive sur l’avortement bafoue le droit international.

"Le fait de contraindre cette fillette à poursuivre une grossesse non désirée a des conséquences physiques et psychologiques qui équivalent à de la torture. Les autorités paraguayennes ne peuvent rester sans rien faire pendant que cette jeune victime de viol doit encore endurer angoisse et souffrance", a déclaré Guadalupe Marengo, directrice adjointe du programme Amériques d’Amnesty International.









Rubriques thématiques | Les éphémérides quotidiennes | EUROPE | AFRIQUE | MOYEN-ORIENT | ASIE ET PACIFIQUE | AMÉRIQUES | AUSTRALIE ET OCÉANIE | A propos du site Le Podcast Journal





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          



Facebook