Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
YouTube
 

Yémen: Un journaliste d'investigation est finalement libéré

Communication de notre partenaire


Par J.N.B.L. Rédigé le 05/08/2013 (dernière modification le 03/08/2013)

Les autorités yéménites doivent répondre aux allégations selon lesquelles un journaliste d'investigation a subi des mauvais traitements et a été emprisonné de manière arbitraire en raison de son travail sur le rôle de l'armée américaine dans une attaque meurtrière menée en 2009, a indiqué Amnesty International à la suite de sa libération mardi 23 juillet.


ye_1.mp3 Yemen.mp3  (216.33 Ko)

Les autorités yéménites ont finalement remis en liberté Abdul Ilah Haydar Shayi, grâce aux pressions internationales, mais il fait toujours l'objet d'une interdiction de voyager pendant deux ans.

"Maintenant qu'elles l'ont libéré, les autorités yéménites doivent mener une enquête indépendante et impartiale sur l'attaque de 2009 qu'il a contribuée à dénoncer", a déclaré Philip Luther, directeur du programme Moyen Orient et Afrique du Nord d'Amnesty International. "Les autorités yéménites et américaines doivent répondre à certaines questions importantes en lien avec cette affaire. Ses allégations de mauvais traitements doivent également faire l'objet d'une enquête."

Abdul Ilah Haydar Shayi a été le premier journaliste yéménite à parler d'une implication des États-Unis dans l'attaque menée avec des missiles en 2009 contre un village dans le gouvernorat d'Abyan, dans laquelle 41 habitants, dont 21 enfants et 14 femmes, avaient trouvé la mort. Peu après l'attaque, au cours de laquelle ont été utilisées des bombes à sous-munitions - interdites par les règlements internationaux - il a rédigé des articles pour des journaux et accordé une interview à la chaine d'informations Al Jazira.

Il a été arrêté à son domicile, dans la capitale yéménite Sanaa, en août 2010. Le 18 janvier 2011, il a été condamné à cinq ans de prison pour avoir entretenu des liens avec Al Qaïda - accusations qui découlent d'interviews qu'il a menées avec des membres du groupe armé pour son travail journalistique. Quelques semaines après son procès, l'ancien président yéménite Ali Abdullah Saleh a publié un décret ordonnant sa libération; cependant, il n'a pas été appliqué, le président américain Barack Obama ayant fait part de sa préoccupation quant à la remise en liberté du journaliste.

"Depuis qu'il a été arrêté et jugé, il y a tout lieu de penser que ce journaliste est pris pour cible parce qu'il a exercé son métier"
, a estimé Philip Luther.








Rubriques thématiques | Les éphémérides quotidiennes | EUROPE | AFRIQUE | MOYEN-ORIENT | ASIE ET PACIFIQUE | AMÉRIQUES | AUSTRALIE ET OCÉANIE | A propos du site Le Podcast Journal





Les derniers articles

Les dernières actus de Palestine

19/10/2018 - Le Podcast Journal

Les dernières actus d'Arabie Saoudite

17/10/2018 - Le Podcast Journal

Les dernières actus d'Israël

01/01/2018 - Le Podcast Journal

Les dernières actus des Émirats Arabes Unis

01/01/2018 - Le Podcast Journal

Les dernières actus de Jordanie

01/01/2018 - Le Podcast Journal

Les dernières actus de Bahrein

01/01/2018 - Le Podcast Journal




Recherche

L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30



Facebook