Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast

Podcast Journal

 
Facebook
Twitter
 

Confidences d’un grand pianiste français  18/01/2020

Jean-Philippe Collard se confie dans un livre paru le 9 janvier chez l’éditeur Alma et quelques jours plus tard, le 17 janvier, est sorti chez La Dolce Volta, un nouvel album où figurent Goyescas du compositeur espagnol Enrique Granados. Lequel ne fait pas spécialement partie du répertoire favori de Jean-Philippe Collard consacré plutôt à Chopin ou Fauré entre autres. Goyescas est une suite pour piano composée en 1911 et créée par le compositeur le 11 mars 1911 au Palau de la Música Catalana de Barcelone, véritable temple de l’Art nouveau. Et à la Salle Pleyel de Paris le 2 avril 1914. Granados transformera cette suite en opéra en 1915 qui sera créé le 28 janvier 1916 au Metropolitan Opera de New York, en présence du compositeur. Sur le chemin du retour, le 24 mars 1916, alors qu’il se trouvait avec son épouse à bord du Sussex, le navire est torpillé par un sous-marin allemand UB-29 entre Folkestone et Dieppe, et le couple périt noyé.

Le titre de Goyescas fait allusion à Goya dont Granados était un fervent admirateur. Sauf un des titres "El Pelele", cette oeuvre ne se réfère à aucun tableau de Goya en particulier mais plutôt à l’atmosphère qui se dégage de certaines toiles du génial peintre aragonais. Et Jean-Philippe Collard déclare "Les Goyescas ont une écriture pianistique terriblement compliquée. Granados était un immense virtuose. Il avait une certaine idée de l’espace qui couvrait l’ensemble de son clavier, dans des dimensions acrobatiques. C’est une sorte d’inconfort pour moi".
Avec "Chemins de musique", l’interprète nous emmène de sa Champagne natale où il a vu le jour le 27 janvier 1948 jusqu’aux salles de concert les plus prestigieuses du monde entier où il s’est produit après les nombreux prix obtenus. Premier prix du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris en 1964, Concours Long-Thibaud 1969 et en 1970 Premier grand  prix du Concours Cziffra. Plus qu’une autobiographie dira-t-il lui-même, c’est une ode à la musique.
Sa discographie est riche de plus de 50 titres. Le 17 janvier, il était une fois de plus sur la scène du Théâtre des Champs-Elysées avec au programme Préludes op. 28 de Chopin : - Ballade op.19 de Fauré et Los requiebros, Coloquio en la reja, El fandango de candil, des Goyescas de Granados.










Recherche

L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29  



Facebook