Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast

Podcast Journal

 
Facebook
Twitter
 

Une partition mystérieuse  08/04/2019

Le mercredi 10 avril à 20h à Paris, au Musée Gustave Moreau, le Quatuor Zaïde composé du premier violon Charlotte Maclet, du deuxième violon Leslie Boulin Raulet, de la violoncelliste Sarah Chenaf et de l’altiste Juliette Salmona, interprétera le Quatuor en sol majeur K 387 op. 10 no1 "Le printemps" de Wolfgang Amadeus Mozart, dédié à Haydn. Quatre mouvements Allegro vivace assai, Menuetto: Allegro, Andante cantabile et Molto allegro. Ainsi que des airs choisis de la Flûte enchantée de Wolfgang Amadeus Mozart, arrangement pour quatuor à cordes d’un compositeur anonyme du XIXe siècle. Les musiciennes expliquent que le choix de coupler cette transcription de la Flûte avec le quatuor Le Printemps "était une évidence". "Sur les vingt-trois quatuors à cordes composés par Mozart, celui-ci est le plus proche de La Flûte enchantée. C’est un véritable concentré d’opéra!".

Cette transcription inédite de l’opéra datant de 1801 a été retrouvée chez un antiquaire et elle renaît grâce au quatuor Zaïde. Le nom de Zaïde n’est pas anodin, il est associé à Mozart, c’est celui d’un de ses opéras datant de 1780 et inspiré par la tragédie éponyme de Voltaire. Enthousiasmées par cette découverte, les quatre musiciennes ont enregistré cette composition anonyme dans le nouvel album Amadeus, le 4e, qu’elles viennent d’enregistrer au Théâtre impérial de Compiègne à l’occasion de leurs dix ans d’existence. Sarah Chenaf et Juliette Salmona confient "Un jour, une amie est venue chez nous pour nous remettre une partition originale trouvée par hasard chez un antiquaire. C’était un arrangement de La Flûte enchantée de Mozart en quatuor à cordes. On l’a déchiffrée et on s’est rendu compte qu’elle était parfaite".

Depuis sa première représentation le 30 septembre 1791, au Theater auf der Wieden, Die Zauberflöte, la Flûte enchantée, 2 actes sur un livret d’Emanuel Schikaneder, a connu plusieurs arrangements en quatuor. Mais il semble qu’aucun n’ait été aussi proche de l’œuvre originelle. Rappelons qu’avant l’apparition des enregistrements que nous connaissons, les transcriptions étaient la seule façon de faire connaître les œuvres.

Le plus grand mystère enveloppe donc cette transcription car elle n’a pas de nom d’auteur et il est difficile de savoir si il y en a d’autres exemplaires. Sarah Chenaf et Juliette Salmona pensent qu’il y a même peu de chances qu’elle ait déjà été jouée par des musiciens contemporains. Elles ajoutent "Elle comportait deux-trois fautes d’édition, un fait plutôt rare voire impossible dans les partitions des grands compositeurs rééditées aujourd’hui. Avoir un exemplaire qui révèle quelques erreurs ajoute de l’authenticité à l’œuvre, c’est excitant!".
Le concert du 10 avril sera suivi d’une vente en avant première de l’album et d’une dédicace.

Concert du Quatuor Zaïde
Musée Gustave-Moreau
14, rue de la Rochefoucauld
75009 Paris










Recherche

L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  



Facebook