Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

ACTUS DE MONACO


Une semaine des plus calmes mais qui en sera surpris ! Cependant elle fut marquée par une importante signature entre la Principauté et l'Institut Pasteur de Paris.


Un partenariat constructif

On se souvient que le 28 juin dernier, S.A.S. le Prince Albert II s'était rendu à l’Institut Pasteur de Paris et y avait été accueilli par Alice Dautry, directrice générale de l’établissement. Le Prince qui s’était entretenu avec des scientifiques spécialistes de maladies infectieuses émergentes, avait dit souhaiter des partenariats entre l'institution et la Principauté de Monaco. L’Institut Pasteur pour sa part a décidé de renforcer sa mobilisation en créant un nouveau centre de recherche qui sera opérationnel en 2012. Il s'agira notamment de répondre au risque de propagation de maladies virales ou bactériennes telles la grippe aviaire, le chikungunya, le SRAS ou les cancers d’origine infectieuse, de prévenir l'apparition de résistance aux médicaments et de s'attaquer également aux problèmes que pose l’émergence de nouvelles pathologies. Maintenant c'est officiel, pour la première fois depuis sa création, l'Institut Pasteur se lie avec un État, Monaco, pour la lutte contre les maladies dans les pays pauvres et le respect de l'environnement, deux causes chères au Prince. Grâce à l’accord-cadre, signé par Michel Roger, ministre d'État, Alice Dautry et Bernard Fautrier, vice-président administrateur délégué de la Fondation Prince Albert II de Monaco, la Principauté va apporter 1 million d'euros dans le cadre de ce partenariat.
Voir notre article précédent

Des élections qui se préparent

Elle ne s'improvisent pas. La vie démocratique monégasque est marquée par les élections nationales et les élections communales. Ces dernières se situeront le 13 mars prochain et elles nécessitent la mise en place de toute une logistique pour que les opérations se déroulent le mieux du monde. Aussi, depuis plusieurs mois déjà, le secrétariat général de la Mairie s'occupe de cette organisation. Plusieurs services sont mobilisés, ceux de l'État civil et de la nationalité et de l'Informatique préparent les documents, cartes d'électeur, cartes de procuration, listes électorales et d'émargement, enveloppes de vote notamment. Début janvier, les documents seront édités, après la mise à jour annuelle et officielle de la liste électorale. Un mois environ avant les élections, les Monégasques recevront leur carte d’électeur à leur domicile. Il faudra aussi éditer des dizaines de milliers d'enveloppes nécessaires à ces élections. Ce nombre élevé s'explique par la présence de plusieurs listes de candidats et l'édition de plusieurs jeux d'enveloppes de différentes couleurs, un tirage au sort déterminera, le jour même, la couleur retenue. Les candidats peuvent se déclarer légalement jusqu'à la semaine précédant la date du scrutin. C'est le secrétaire général de la Mairie qui reçoit les candidatures, puis il adresse une copie des listes au Palais Princier pour information. Le tirage au sort permettant de déterminer l'ordre de passage des listes dans les réunions publiques de la semaine suivante ainsi que l'attribution des panneaux électoraux, sur lesquels figurent les slogans des campagnes électorales ont aussi lieu au secrétariat général de la Mairie. Lesdits panneaux seront posés par les services techniques communaux, ces derniers mettront aussi en place le mobilier électoral, isoloirs, tables d'émargement et de dépouillement entre autres. C'est la Police municipale qui assure le bon déroulement des opérations, elle conserve la clef des coffres dans lesquels sont conservées urne, listes d'émargement et enveloppes de vote. Le soir, on assistera comme partout au dépouillement des bulletins et à la proclamation des résultats, on pourra aussi annoncer éventuellement un deuxième tour si les candidats n'avaient pas recueilli la majorité au premier tour.

Scientifiques monégasques à l'honneur

Photo courtoisie
Photo courtoisie
Sous l'égide du Dr Sylvie Tambutté, responsable de l'équipe de physiologie du Centre Scientifique de Monaco, un grand nombre de chercheurs et de doctorants des équipes de physiologie et écophysiologie du C.S.M. ont présenté leurs travaux lors de l'Euro Symposium de l'International Coral Reef Society qui s'est tenu du 13 au 17 décembre à Wageningen, ville célèbre des Pays-Bas pour son université spécialisée en sciences de la vie. La conférence réunissait plus de 300 chercheurs, en majorité européens, mais aussi venus en particulier du Japon, d'Israël, d'Australien et ses États-Unis. Les scientifiques monégasques ont présenté plus de 10 communications dont une conférence plénière introductive par le Dr Sylvie Tambutté, invitée des organisateurs néerlandais, les universités de Wageningen et d'Amsterdam.

Un Comité actif

Pour la première fois depuis 1993, date de son adhésion à l’O.N.U., la Principauté de Monaco a présenté un candidat lors de l’élection à l’un des Organes des Traités des droits de l’Homme. Ces élections se tenaient à New York le 21 décembre, à l’occasion de la 13e réunion des États Parties à la Convention relative aux droits de l’enfant. Bernard Gastaud a été élu, avec 100 voix, au Comité, au premier tour de scrutin avec huit autres candidats choisis parmi vingt postulants. Ce nombre de voix obtenues témoigne de la confiance que de nombreux États Parties à la cette Convention, accordent à la Principauté de Monaco en raison même de l’attachement qu'elle manifeste pour le respect et le développement des droits de l’Homme et particulièrement ceux de l’enfant. Le Comité des droits de l’enfant qui siège à Genève, se compose de 18 membres, experts indépendants élus à titre personnel pour un mandat de 4 ans. Leur mission est de veiller à l’application par les 193 États Parties, des dispositions prévues par la Convention relative aux droits des enfants et d’examiner les rapports périodiques sur la mise en œuvre par ces mêmes États Parties des droits et obligations consacrés par la Convention. Les élections ont lieu tous les deux ans pour renouveler la moitié du Comité. La candidature monégasque s’inscrit dans le cadre des actions constamment engagées, par le Gouvernement Princier en faveur des droits de l’enfant à l'échelon international. Bernard Gastaud, conseiller pour les Affaires juridiques et internationales, est chargé, au sein du Département des Relations extérieures, d‘analyser les conventions internationales préalablement à l’adhésion ou à la ratification de la Principauté et de veiller à la conformité de la norme juridique nationale avec la norme juridique internationale. Il a co-rédigé et coordonné l’élaboration des rapports périodiques de Monaco soumis à différents comités institués par les conventions de l’Organisation des Nations Unies. Il participe aussi au sein de l’Association sportive de Monaco, à l’épanouissement sportif des enfants et des adolescents. Il est également membre de l’Association des amis de l’enfance, A.M.A.D.E., présidée par S.A.R. la Princesse de Hanovre. Cette O.N.G. internationale œuvre pour la promotion et la protection des droits de l'enfant dans le monde.

Tri responsable

Le Département de l’Équipement, de l’environnement et de l’urbanisme a rencontré, avec la Société monégasque d’assainissement, SMA, et les services concernés, Direction de l’Aménagement urbain et Direction de l’environnement, 18 syndics d’immeubles de la Principauté. Il s'agissait d’établir un état des lieux sur le tri sélectif dans les immeubles. Gilles Tonelli, conseiller de Gouvernement pour l’Équipement, l’environnement et l’urbanisme, a rappelé l’ensemble des actions engagées depuis février 2008, date du renforcement du tri sélectif, soulignant l’importance de son développement dans les immeubles. Edgar Enrici, directeur général de la SMA, faisait remarquer qu'"aujourd’hui, près de 95 résidences sont équipées de conteneurs de tri sélectif et qu'une autre soixantaine sont susceptibles de faire de même". Le dialogue entre les différents intervenants a permis de répertorier les difficultés rencontrées, parcs non-équipés pour le tri, sécurité via la manutention du bac "verre", coût dans les petits immeubles, horaires des collectes notamment. Ensuite, Isabelle Miguet, ambassadrice du tri sélectif à la SMA, se rencontrera les syndics pour évaluer avec eux leur situation concernant le tri. Contrairement aux idées reçues, les contenants des bacs jaunes, bleus et verts sont dirigés vers leurs filières respectives de recyclage, sauf dans le cas d’une contamination du conteneur qui demande l’incinération de son contenu. Et Edgar Enrici de préciser "Un seul produit ne correspondant pas au bac dans lequel il se trouve, suffit à souiller la totalité du conteneur, que nous devons dans ce cas incinérer". Pour mémoire, la Principauté dispose actuellement d’une cinquantaine de points d’apports volontaires dont 11 enterrés. 92% des résidents interrogés se disent satisfaits de la collecte de la SMA. 


Les terroristes, vrais ou faux, ne désarment pas

La police romaine fait savoir le 27 décembre que de nouveaux colis suspects ont été découverts dans les ambassades grecque, danoise, monégasque et vénézuélienne de la Ville éternelle. Il ne s'agissait heureusement, sauf pour l'ambassade grecque, que d'une fausse alerte. Dans cette dernière, on a effectivement découvert des explosifs que des artificiers ont fait sauter.

Nous espérons que nos lecteurs ont eu un agréable Noël. Nous leur souhaitons de terminer joyeusement 2010 et de vivre une heureuse année 2011.

28/12/2010




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :