Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Agressions écologiques en Kabylie


En dépit du travail de sensibilisation des mouvements associatifs et des médias, la dégradation constante de l’environnement fait, malheureusement, partie intégrante du paysage kabyle.


Le barrage de Taksebt, Tizi Ouzou, Algérie. Photo (c) Naima Ait Ahcene.
Le barrage de Taksebt, Tizi Ouzou, Algérie. Photo (c) Naima Ait Ahcene.
agressions_ecologiques_en_kabylie.mp3 Agressions écologiques.mp3  (883.13 Ko)

La Kabylie, connue pour ses sites naturels, enregistre de plus en plus d’agressions écologiques qui défigurent le paysage laissant les pouvoirs publics impuissants devant l’ampleur de cette dégradation environnementale. La chaine montagneuse du Djurdjura et son beau manteau blanc en hiver, la forêt d’Yakourène avec son vaste massif forestier et le barrage hydraulique de Taksebt de réalisation récente, forment un ensemble écologique remarquable par sa biodiversité.

Malheureusement, la forêt d’Yakourène et le barrage de Taksebt font l’objet de multiples agressions écologiques, les visiteurs qui s’y rendent sont loin d’être soucieux du respect de l’environnement. Les détritus jetés volontairement à même le sol, constitués essentiellement de bouteilles, de cannettes de bière, de sachets en plastique et de déchets ménagers, forment des dépotoirs à ciel ouvert qui défigurent le décor.

Les associations locales ont beau intervenir pour le ramassage des déchets, leur travail reste insuffisant, faute de moyens pour mener des actions permanentes. Finalement, ces sites naturels sont livrés à eux même, il n’y a pas de gardes forestiers, tandis que le périmètre du barrage n’est pas clôturé ni surveillé.

Les pouvoirs publics et les citoyens doivent comprendre que l’écologie ne rime pas avec le laisser aller et le laisser faire.


29/03/2016




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Morts pour l'ivoire - 15/02/2018

1 2 3 4 5 » ... 24






Dans nos blogs :

TEREZA Kesovija concert-événement

La grande star de la chanson célébrera six décennies de carrière franco-croate avec son fidèle public le 19 février 2018 à Zagreb...

Chien protecteur d’œuvres d'art

Le musée des Beaux-arts de Boston tente actuellement une expérience peu commune. Il a décidé de former un chiot de la race braque de Weimar...



Retrouvez le Podcast Journal :