Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Tous à l’Arboretum de Roure!


Par Rédigé le 17/03/2021 (dernière modification le 18/03/2021)

Dans le cadre de «Journées Plantations 100 arbres vous attendent», du 19 au 31 mars, toutes les participations sont les bienvenues à l’Arboteum Marcel Kroënlein de Roure.


rue_des_jeux_2__4_.m4a Tous à l'Arboretum de Roure !.m4a  (2.44 Mo)

On sait ce qu’est un arboretum, une collection d’arbres, un musée végétal à ciel ouvert, une façon de protéger la biodiversité, Celui de Roure, commune, des Alpes-Maritimes est original à plus d’un titre. Premier et seul arboretum d’altitude en Europe lié à l’Art. A 72 km au nord de Nice, à l’entrée de la vallée de la Tinée qu’il surplombe et aux portes du Parc du Mercantour, il s’étend sur 17 hectares entre 1280 et 1722m d’altitude, Là, il peut remplir pleinement sa fonction qui est de préserver les essences rares ou en voie de disparition venues des montagnes du monde. Des centaines d’arbres y ont été plantés depuis sa création en 1988, dont près de 137 espèces "exotiques» acclimatées. On y trouve des genévriers, joubarbes, fruitiers anciens, potager expérimental d’altitude ainsi que le patrimoine des rosiers botaniques des Alpes-Maritimes poussant ici au pied des épicéas, des mélèzes et des pins sylvestres.
L’Arboretum de Roure est également un lieu de cilture, on a même osé le terme Art-boretum. Grâce au projet «Art & Arbre», on côtoie régulièrement sur les chemins des sculptures contemporaines qui peuplent ce jardin de montagne et lui donnent un aspect insolite. L'entreprise a été soutenue par des artistes et des écrivains tels que Ben, Ernest Pignon-Ernest, Andy Goldsworthy ainsi que Louis Nucera, Arman, Jean-Michel Folon, César ou Jean Marais.
Lors de la première rencontre en 1887 entre Marcel Kroënlein alors directeur du Jardin Exotique de Monaco, il le sera de 1969 à 1993, et Michèle Ramin, passionnée par les Arts et les Arbres, celle-ci demanda à l’ingénieur horticole monégasque sorti de l'Ecole nationale supérieure d'horticulture de Versailles comment elle pouvait mettre en valeur les richesses naturelles de la région et inciter les gens à venir les découvrir. Il lui proposa tout simplement de créer un arboretum. Et dès 1988, les premiers arbres sont plantés. L’Arboretum Marcel Kroenlein rassemblera les feuillus et les conifères des Alpes et d'autres montagnes du monde et une collection d'érables d'altitude. Il a aussi pour mission de préserver la flore spontanée des Alpes-Maritimes.
L’année suivante, des artistes de renom, Ben, Cesar, Arman, soutiennent l’initiative et beaucoup d'autres les suivront bientôt.
En 2003, Michèle Ramin, devenue présidente de l'Arboretum, invite les artistes du groupe No-made à poursuivre leurs recherches sur le site.
 Depuis lors, au début du mois d'octobre, un "petit déjeuner sous les mélèzes"réunit amoureux de l'arbre et de l'art, à la découverte des créatitions des artistes et de l'évolution de l’Arboretum.
Marcel Kroënlein meurt le 5 août 1994 à l'âge de 66 ans et son nom est donné à l'Arboretum.


 

Ll’Arboretum, véritable pôle scientifique

C'est aussi ce qu'il est devenu vec le temps sans rien perdre de son aspect originel. Il s’est doté en juin 1998 d’un Comité scientifique pluridisciplinaire composé de 12 membres auxquels sont associés 6 conseillers scientifiques. Ce sont des personnalités venues d’horizons divers et aux compétences multiples. Quelques grands organismes nationaux d’enseignement supérieur, de recherche et de gestion du patrimoine naturel tels que le Centre national de la recherche scientifique du génie rural, l'Office national des forêts, le Parc national du Mercantour y sont représentés.L'Arboretum a également le label de l'Université Aix-Marseille III, du Rectorat des Alpes-Maritimes et des "Jardins Remarquables" de France.
En décembre 2020, l’Arboretum de Roure a attiré l'attention de trois chercheurs du CNRS qui réalisent un travail de classement à l’échelon mondial, des jardins dits périphériques «mis en art in situ», il s’agit de sites à haute valeur écologique et à faible densité de population. Ces trois chercheurs ont publié le 14 décembre denier dans Cybergeo : European Journal of Geography, un article «Diversité et enjeux territoriaux de la mise en art des espaces périphériques dans le monde» où l’Arboretum est mis en valeur.

On ne saurait trop recommander cette opération «Journées Plantations 100 arbres vous attendent» qui se tiendra du 19 au 31 mars. C'est une très belle initiative pour l'avenir et en plus la promesse de quelques heures dans un cadre superbe, à l'air libre et pur. Ce dont on a bien besoin en ce moment.
Pour respecter les règles sanitaires en vigueur actuellement, il faut absolument réserver son jour au 06 07 48 48 76 ou 07 82,93 70 88.








ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES









Recherche

L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    



Facebook