Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche sur ce site avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Allemagne: Le ministre de l’Intérieur renonce à l’expulsion


Horst Seehofer exclut toute idée d’expulser des demandeurs d'asile et des criminels vers la Syrie. Néanmoins, il en discutera avec les sénateurs.


Demandeurs d'asile et criminels

Demandeurs d'asile à l'office de l'immigration à Düsseldorf. Photo (c) Erick Bassène.
Demandeurs d'asile à l'office de l'immigration à Düsseldorf. Photo (c) Erick Bassène.
expulsion_refugies_syriens_2.m4a Expulsion réfugiés.m4a  (317.97 Ko)

Les demandeurs d’asile et même les criminels ne seront pas expulsés vers la Syrie. C’est du moins ce qu’a annoncé le ministre fédéral de l’Intérieur. "Pour le moment, il est impossible d'expulser des demandeurs d’asile vers une région de la Syrie, y compris des criminels à cause de la guerre dans ce pays", a déclaré Horst Seehofer. Toutefois, le ministre de l'Intérieur et les sénateurs souhaitent également en discuter lors de leur conférence à Magdebourg du 28 au 30 novembre 2018.

Dans un passé récent, des militants du SPD ont exigé l'expulsion de demandeurs d'asile criminels vers la Syrie. De même, lors de la campagne électorale pour la présidence de la CDU, la Secrétaire générale, Annegret Kramp-Karrenbauer, a déclaré "qu'en cas de doute, les Syriens en retard de paiement devraient être renvoyés dans leur pays, en dépit de la guerre civile qui n'a pas pris fin". Le ministre bavarois de l’Intérieur, Joachim Herrmann (CSU), et son homologue le ministre de Bade-Wurtemberg, Thomas Strobl (CDU), sont contre l’expulsions des réfugiés syriens qui ont commis des crimes en Allemagne.

Dans un nouveau rapport sur la situation sécuritaire en Syrie, le ministère fédéral des Affaires étrangères a déclaré qu'aucune localité de la Syrie ne disposait d'une protection complète, durable et fiable pour les personnes persécutées."Le risque reste élevé", a fait savoir Heiko Maas.



27/11/2018




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 66