Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Brexit : ce qui va changer


Par Maxime Lefebvre Rédigé le 23/02/2020 (dernière modification le 18/02/2020)

Ça n’aura échappé à personne, depuis le 31 janvier dernier, le Royaume-Uni est sorti de l’Union européenne. Suite à ce départ, plusieurs choses vont évoluer. Tour d’horizon.


L'Union européenne et le Royaume-Uni, c'est fini - © Pixabay
L'Union européenne et le Royaume-Uni, c'est fini - © Pixabay
Moins de députés au Parlement européen

Il y avait jusqu’à présent 73 parlementaires britanniques à Strasbourg. Suite au Brexit, le nombre de députés passera de 751 à 705. 27 de ces sièges seront redistribués aux États membres. La France en récupérera 5 tandis que 46 sont mis en réserve pour de futurs États membres.

Vers un nouvel accord commercial

Fraichement élue à la tête de la Commission européenne, Ursula von der Leyen était à Londres début janvier pour rencontrer Boris Johnson. L’un des points délicats du Brexit a trait au commerce. Aucune des deux parties ne souhaite faire de concessions. Mme von der Leyen avait d’ailleurs qualifié les négociations de "difficiles". Si Londres désire simplement un accord de libre-échange, l’UE souhaite davantage de garanties. La crainte réside surtout dans une dérégulation de l’économie britannique afin de booster cette dernière.

Quid des droits universitaires ?

À l’heure actuelle, les droits d’inscription des Européens sont identiques à ceux des Britanniques. Le programme Erasmus séduit toujours de nombreux étudiants à travers le Vieux continent. Les programmes commencés avant le Brexit iront à leur terme. Par contre, aucune annonce n’a encore était faite quant à la poursuite de l’adhésion de la Grande-Bretagne au projet Erasmus.

Pas de gros bouleversements pour les expatriés

Les ressortissants britanniques, ou même les citoyens membres de l’Union européenne vivant en Angleterre, ne connaîtront pas de grands changements à leur situation. En effet, ces derniers gardent les droits en vigueur avant le Brexit pour des questions relatives à la justice, la santé, le travail ou les prestations sociales. En revanche, les Britanniques qui résident sur le sol français ne pourront plus voter aux élections locales. En perdant la citoyenneté européenne, ils perdent aussi ce droit. Concernant la libre circulation des biens, des services et des citoyens, les règles du marché unique continueront à s’appliquer jusqu’à la fin de l’année.

Singapour-sur-Tamise

D’aucuns parlent de l’émergence d’un Singapour-sur-Tamise. L’Union européenne craint que la Grande-Bretagne ne respecte pas certaines règles et s’adonne à un libre-échange total dopé par une dérégulation économique, à l’instar de la cité-État singapourienne. Le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, avait d’ailleurs indiqué il y a peu que "si le Royaume-Uni veut établir à l’extérieur de l’Union européenne une espèce de Singapour-sur-Tamise, nous ne serons pas d’accord ".
11__article_esj___brexit___06_02_2020_17_09.m4a Brexit : ce qui va changer  (3.65 Mo)









ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          



Facebook