Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche sur ce site avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Burkina: Indépendance day


Le 11 décembre 2018 a marqué le 58e anniversaire de l’accession du Burkina Faso, ex Haute-Volta, à la souveraineté nationale et internationale. C’est Manga, la cité de l’épervier, chef-lieu de la région du Centre-Sud qui a abrité cette année la célébration tournante de la fête de l’indépendance. Une commémoration qui gratifie la ville de plusieurs infrastructures permettant le développement socio-économique de la localité et des provinces environnantes.


Le président du Faso à Manga. Photo (c) C. Somé
Le président du Faso à Manga. Photo (c) C. Somé
independance_voix_mp3.mp3 Indépendance Burkina.mp3  (3.2 Mo)

C’est la bagatelle de 25 milliards de Francs CFA, qui a servi à la réalisation des infrastructures du 11 décembre 2018 à Manga. La métropole totalise un peu plus de 30 km de bitume réalisé. Elle dispose également d’une salle polyvalente de cinq cents places assises; d’une place de la nation; d’un stade régional et d’une cité dite des forces vives avec plus d’une centaine de villas. Des infrastructures académiques, sanitaires et scolaires ont aussi été construites dans les autres chefs-lieux de provinces dans la région. Présentation des potentialités culturelles du terroir, décorations, défilés civils, paramilitaires et militaires ont été les temps forts de la fête nationale qui a rassemblée des milliers de Burkinabè. Une communion présidée par le chef suprême des armées, Roch Kaboré avec la Côte d’Ivoire comme pays invité d’honneur représentée par le ministre de la Défense Hamed Bakayoko. "J’ai vu l’expression d’un peuple qui se bat, qui lutte pour assurer son destin. J’ai vu des forces de sécurité avec endurance, rigueur, l’expression d’un combat au quotidien contre le terrorisme pour assurer la paix et la stabilité. Je suis fier du Burkina et de ses populations", a-t-il laissé entendre. Cependant, la parade militaire n’a pas été du goût de certains observateurs, qui se questionnent sur son intérêt dans un contexte sécuritaire particulier.

"Une interpellation collective à un Burkina résolument tourné vers une gouvernance vertueuse qui assure à tous et à chacun l’équité, la justice et l’espoir". C’est l’invite du chef de l’État à travers la thématique: "bonne gouvernance et équité sociale pour une nation forte et prospère" qui a été retenue pour l’occasion. Face à un Burkina en proie aux attaques terroristes et à l’insécurité, le président a renouvelé sa détermination à "assurer l’éducation de tous les enfants du Burkina Faso sur toute l’étendue du territoire, y compris dans les zones sujettes à des menaces terroristes".

C’est Tenkodogo, dans la région du Centre-Est qui a reçu le flambeau pour l’organisation de la prochaine édition en 2019. A noter que cela correspondra avec les 100 ans de la création de l’ex Haute-Volta aujourd’hui Burkina Faso.



20/12/2018




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 66