Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 


Recherche sur ce site avec Google

 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Burkina: mort inexpliquée de 25 personnes


Après la découverte d’une maladie ovine courant janvier 2019 et la mort de 18 moutons empoisonnés, voilà que 25 personnes trépassent soudainement dans les villages de Kpégnanfoanou et de Boguel (Tapoa) dans la région de l’Est. Pour le gouvernement, il s’agirait de la méningite. La fièvre de Lassa est aussi suspectée.


Le porte parole du gouvernement, Remis Dandjinou face à la presse. Photo (c) P. Ilboudo
Le porte parole du gouvernement, Remis Dandjinou face à la presse. Photo (c) P. Ilboudo
meningite_voix.mp3 Burkina méningite.mp3  (3.2 Mo)

"Dès qu’une personne affirme avoir mal au bras, trente minutes après, elle décède. Vous avez dit bizarre"?; "L’une des personnes mortes revenait d’un forage. Problème sanitaire"? Ce sont autant de questions que se posaient des citoyens après l’annonce des décès. En l’espace de trois semaines tous ces malades ont perdu la vie. Les signes cliniques étaient: vomissements chroniques et forte fièvre. Pour l’heure, le gouvernement n’est pas en mesure de confirmer que ces personnes sont mortes de méningite. "Les questions sont à l'étude, il y a des risques que ça puisse être la fièvre de Lassa. La personne qui serait la première a avoir déclenché la maladie est venue du Bénin. On part pour l’instant sur la méningite" a déclaré le ministre en charge de la Communication, Remis Dandjinou. Le gouvernement exhorte les populations à adopter des mesures de prudence. Il est demandé de se référer aux structures sanitaires en cas de fièvre pour une meilleure prise en charge afin d’éviter toute propagation de la méningite.

Certains observateurs avaient au préalable attiré l’attention quant à pareille situation même si les causes ne sont pas identiques. En effet, après avoir alerté que des moutons étaient morts à Gaoua (dans le Sud-Ouest) suite à la consommation d’eau contaminée par des produits d’un site minier, beaucoup craignaient que ce ne soit le tour des hommes. Les services techniques de la région affirment que les animaux sont morts suite à une intoxication due à l’usage du cyanure. "Les conséquences sont nombreuses car les répercussions sur la santé humaine, animale, sur l’environnement sont énormes" affirme Haoué Gomgnibou, chef de zone de l’élevage du département de Gaoua. Le 22 janvier, le ministère des Ressources animale et halieutique à travers un communiqué, informe la population de la maladie qui touche les voies respiratoires supérieures des équidés (la Gourme). Une affection entrainant une forte morbidité.

Tout porte à croire que le pays fait face à un problème sanitaire pour le moins inattendu. Déjà farouchement engagé dans la lutte contre le terrorisme, voilà que chaque semaine est désormais une angoisse pour un bon nombre des Burkinabè. Car l’on se demande qu’elle sera la nouvelle du jour?




08/02/2019




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 66