Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Christophe Perron

CARITATIF - Des cartes postales pour la bonne cause


Pour les fêtes de Noël, l'association caritative hongroise Multikulturela fait appel aux personnes désirant apporter un peu de soutien aux enfants des camps de réfugiés installés en Hongrie, elle leur propose d'envoyer une carte postale de leur ville à un de ces enfants


CARITATIF - Des cartes postales pour la bonne cause
Fondée en 2002, Multikulturela a pour objectif d'aider à l'intégration des étrangers en Hongrie et de défendre les droits des minorités ethniques et nationales. Pour cela, l'association organise des événements pour promouvoir le dialogue des cultures et ainsi favoriser la compréhension entre les peuples. Elle joue également un rôle important dans l'aide aux réfugiés politiques présents sur le sol hongrois et notamment dans l'organisation d'activités destinées aux enfants. Actuellement, le camp de Biscke situé près de Budapest accueille 207 personnes qui ont fui l'agitation politique de pays comme le Népal, la Somalie, l'Afghanistan ou l'Iran pour tenter d'atteindre l'Europe occidentale. Le camp est donc un lieu de brassage culturel où des liens de solidarité se nouent. Mais ces familles qui ne subsistent que grâce à une maigre aide de l'État souvent insuffisante pour subvenir aux besoins de tous les enfants, doivent aussi faire face aux difficultés d'intégration dans la société hongroise. En effet, la difficulté d'apprentissage du hongrois conjugué à la conjoncture économique défavorable font de leur intégration dans le marché du travail un exercice difficile.

CARITATIF - Des cartes postales pour la bonne cause
Le dialogue des cultures comme outil d'intégration des réfugiés
Les associations présentes sur le camp comme Multikulturela sont là pour essayer de créer un lien entre la bulle d'exclusion du camp et l'extérieur. Les activités culturelles proposées, notamment aux enfants, sont non seulement une manière de les divertir mais aussi un moyen de garder un lien avec le reste du monde. Envoyer une carte postale de sa ville d'origine ou d'un endroit qu'on aime particulièrement, permet alors d'apporter un peu de chaleur à ces enfants qui vivent des moments difficiles loin de chez eux et aussi de mettre en place un échange culturel symbolisé par la carte postale qui représente l'idée qu'on a du voyage. Un souvenir de périple, une phrase clé écrite en hongrois ou en anglais seront pour ces enfants une occasion de rêver et d'échapper quelques instants à la dure réalité. La liste des prénoms des enfants sera bientôt disponible sur le site de l'association. D'autres projets organisés par l'association comme celui d'offrir un harmonica à tous les enfants du camp pour leur faire découvrir la richesse du patrimoine musical hongrois, sont également en cours et attendent l'aide précieuse des donateurs et des volontaires.
C.PERRON. (www.lepetitjournal.com) lundi 8 décembre 2008

www.multikulturela.hu
adresse : Multikulturela Egyesület
Baross utca 79 V13a 1082 Budapest

07/12/2008



Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 62





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :