Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Coronavirus: comment s'organise le secteur du tourisme pour cet été?


Par Rédigé le 09/05/2020 (dernière modification le 07/05/2020)

Face au coronavirus qui sévit en France depuis le mois de février, le gouvernement a pris des mesures obligeant les restaurateurs, les directeurs de camping ou encore les hôteliers à fermer leurs établissements depuis le samedi 14 mars dernier à minuit. Pour l'heure, si le secteur du tourisme pourra de nouveau recevoir ses vacanciers, il devra néanmoins s'adapter à la situation.


Afin d'accueillir les vacanciers, le secteur du tourisme devront adopter les mesures barrières pour faire face à la crise sanitaire (c) San reality / Pixabay
Afin d'accueillir les vacanciers, le secteur du tourisme devront adopter les mesures barrières pour faire face à la crise sanitaire (c) San reality / Pixabay
Après avoir été privés de clients pendant presque deux mois, les hôteliers et les directeurs de campings s'impatientent de rouvrir leurs établissements: "le secteur réalise un tiers de son chiffre d'affaire en juillet et août", précise le directeur général Europe d' Accor, Frank Gervais à l'AFP. Mais s'ils pourront bientôt ouvrir à nouveau, ils devront tout de même respecter les mesures d'hygiènes et les normes de distanciation sociale face à la crise sanitaire.

Nettoyage renforcé dans les Mobil homes

C'est au total, 21% de Français qui veulent partir en vacances dès la fin du confinement et 50% qui souhaitent réserver dans les semaines qui suivent la fin du confinement selon le baromètre de Locatour. Parmi les destinations choisies pour les vacances, c'est le camping qui détient la première place car 75% d'entre eux pensent que c'est le lieu le plus rassurant côté sanitaire. Mais ce n'est pas tout. Cet établissement plein air est aussi sollicité pour son prix (41%), son côté convivial ou encore sa proximité avec la nature. Sur le plan sanitaire, pour le directeur du camping Galets situé à Argeles-sur-mer (Pyrénées-Orientales), Manuel Bay, il faut se préparer à toutes les situations. "Nous allons renforcer les procédures d'accueil mais également le nettoyage des Mobil homes. De même, nous allons ajouter des équipements de protection dans le kit d'accueil que nous remettrons à chaque nouvel arrivant", détaille-t-il.
comment_s__organise_le_secteur_du_tourisme.mp3 Comment s'organise le secteur du tourisme.mp3  (3.14 Mo)


Les propriétaires de logement sur Airbnb doivent attendre entre 24h et 72h entre chaque réservation

Du côté des locations saisonnières Airbnb a également tout prévu. Comme le communiqué le précise, les propriétaires devront recevoir "des informations spécifiques sur la prévention du Covid-19, telle que l’utilisation d’équipements de protection individuelle, comme des masques et des gants pour les hôtes ou ceux qui font le ménage, ainsi que des désinfectants approuvés par les autorités réglementaires". Ils devront laisser passer 24 heures entre chaque réservation car pour le président de l’Union nationale pour la promotion de la location de vacances et directeur général d’Abritel France, Timothée de Roux, "la priorité, c’est la sécurité sanitaire des vacanciers et des propriétaires". "La location de vacances en maison individuelle permet de conserver les réflexes de distanciation sociale. Certains clients recherchent déjà des maisons avec piscines ou jardin pour limiter leurs déplacements". Si les propriétaires ne reçoivent pas la certification ou n'adoptent pas les protocoles, l'attente entre chaque réservation passera de 24h à 72h.

Pas de buffet pour le petit déjeuner à l'hôtel

Pour les professionnels de l'hôtellerie et de la restauration s'adapter face à l'épidémie se révèle être un véritable défi. "La profession est devant un enjeu majeur: comment assurer la sécurité sanitaire de ses clients et de ses employés?", s'inquiète le directeur général France de B&B, Vincent Quandalle. Nous sommes devant un ennemi invisible: nous avons beau être des spécialistes de la propreté et de l'accueil, l'épidémie nous oblige à tout revoir". Ainsi, pas de buffets pour le petit déjeuner, des transats séparés d'au moins un mètre ou encore des hôtes mis à l'écart. Les employés devront obligatoirement porter des masques. Les ascenseurs, les escaliers et tout autre lieu de passage seront plus souvent nettoyés. Des vitres en plexiglas seront installées à l'accueil. Les clients, eux, devront s'enregistrer et encaisser directement en ligne. C'est là les standards sanitaires d'un label que proposent de lancer Accor et B&B avec des certificateurs.

Pour les restaurants, cafés et bars, la situation est beaucoup plus compliquée que cela. En effet, si les hôtels, les boutiques ou centres de campings pourront de nouveau accueillir les touristes, en respectant les mesures barrières, pour les gérants de bars, café ou restaurants la réouverture n'est certainement pas pour tout de suite. Un coup dur pour certains qui peinent à garder la tête hors de l'eau: "avec une clientèle étrangère qui ne sera pas là comment réembaucher mes 18 salariés avec un quart de chiffre d'affaires?", s'inquiète le chef du restaurant l'Ami Jean, Stéphane Jego. Mais si certains ont d'ores et déjà mis la clé sous la porte, d'autres sont restés ouverts pour assurer la vente à emporter et la livraison à domicile.









ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      



Facebook