Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Coupures d'eau en Guadeloupe: des conditions inconfortables pour les habitants


Par Rédigé le 04/10/2019 (dernière modification le 24/09/2019)

Cela fait maintenant un an que les Guadeloupéens sont confrontés à un problème quotidien, l'eau. Des coupures d'eau persistent au sein du territoire antillais, causant des difficultés dans les foyers et les activités de la population guadeloupéenne.


Des réseaux dégradés

L'eau se fait rare. Depuis septembre 2018 on enregistre des coupures d'eau à répétition en Guadeloupe. Si cette problématique s'est déjà présentée il y a de cela quelques années auparavant, c'est aujourd'hui, devenu un problème de plus en plus fréquent. La cause ? Les réseaux qui n'ont pas été améliorés chaque année pendant 20 ans par les différentes communes causant un délabrement sur ces derniers. Un retard d'entretien sur 40% du réseau, ce qui devrait coûter plus de 800 millions d'euros pour les rétablir afin de permettre la distribution courante d'eau potable.

Clinique et établissements scolaires prennent des mesures face à cette pénurie d'eau

Mais cela n'est pas sans conséquences pour les cliniques. En effet, la régie Eau d'excellence a annoncé lors d'un communiqué de presse que cette ville n'aurait plus d'eau la journée du 16 septembre à cause d'un mouvement social à la SIAEAG (Syndicat Intercommunal d'Alimentation en Eau et d'Assainissement de la Guadeloupe)qui se tenait ce jour-là. Chose qui a perturbé le bon fonctionnement de la clinique, les Eaux Claires dans la commune de Baie-Mahault, particulièrement les interventions chirurgicales. Depuis l'incendie du CHU de Pointe-à-Pitre en 2017, bon nombre d'opérations se réalisent dans cet établissement. Ainsi, toutes les opérations ont dû être annulées.

Les établissements scolaires se retrouvent eux aussi, dans une impasse. Parmi eux, le collège Sylviane Techid de Capesterre-Belle-Eau qui à quelques semaines seulement de la rentrée, ne peut pas assurer le service de demi-pension pour des raisons d'hygiène, selon RCI. Des coupures d'eau qui ont lieu tous les 4 jours dans cette commune, ne permettant donc pas d'accueillir des élèves dans de bonnes conditions. C'est aussi pourquoi le principal décide de libérer les élèves à partir de 11h30 en cas de coupure toute la journée. Ou encore les élèves ne feront pas sport bien que le cours d'éducation physique et sportive est assuré. Deux autres écoles dans la ville du Gosier ont également fermé à ce jour, le jeudi 19 septembre pour les mêmes causes.

Des Guadeloupéens toujours autant dans l'incompréhension

Le planning des tours d'eau pour le mois de septembre 2019 (c) SIAEAG
Le planning des tours d'eau pour le mois de septembre 2019 (c) SIAEAG
Non seulement les groupes scolaires et les hôpitaux en payent les conséquences mais les citoyens aussi. Les habitants ne manquent pas de faire savoir leur mécontentement face à ce problème toujours pas résolu. Depuis ces incessantes coupures, des plannings des tours d'eau sont chaque mois affichés pour connaître la répartition d'eau potable pour 1 à quelques jours dans chaque commune. Cependant, ces mesures existant depuis un an déjà ne sont pas toujours respectées à la lettre. C'est par exemple le cas avec le planning du 2 au 29 septembre 2019. Une situation qui pèse pour la plupart des habitants: «Incroyable, toujours Gosier coupé plus que les autres», lance Quentin. Une autre habitante, Maya montre son désarroi: «Pourquoi faire un planning sachant qu'il n'est jamais respecté. Foucher, foucher, même chose mais deux fois impacté. Déjà 3 jours et 3 nuits sans eau et eux semaines de coupure à partir de 7h15 le matin jusqu'à très tard la nuit. Que faire!». Se laver ou encore faire la vaisselle, ce n'est qu'une infime partie de choses que les usagers peuvent peu voire plus faire au quotidien. Certains incitent donc à ne plus payer sa facture d'eau.

Sur une affiche partagée sur Facebook, il est écrit que selon l'article 1231-1 du code civil, les régies des eaux et les opérateurs doivent fournir 3 litres d'eau par jour, par personne et par jour de coupure. Pour la population, ce sont des mesures quasi inexistantes car elles n'ont, pour l'heure, toujours pas été appliquées: «Ça revient quand ? on est à plus de 24h là, bravo pour l'hygiène». On ne sait pas jusqu'à quand cette situation, pour le moins désagréable, perdurera pour les habitants de la Guadeloupe.
coupures_d__eau_en_guadeloupe.mp3 Coupures d'eau en Guadeloupe.mp3  (1.82 Mo)










ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      



Facebook