Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Découverte du tennis en fauteuil roulant


Par Rédigé le 15/11/2018 (dernière modification le 15/11/2018)

Olivier Laubier, responsable de la section tennis en fauteuil au tennis club de Berck et ses joueurs se sont rendus du 9 au 18 juillet 2018 au Cameroun pour rencontrer de jeunes handicapés, afin de leur transmettre la passion du tennis. Dans ce projet, ils ont été soutenus par Yannick Noah. Nous avons pu rencontrer Olivier qui a pris le temps de répondre à nos questions.


Les participants au stage (c) Olivier Laubier
Les participants au stage (c) Olivier Laubier
14_nov__2018_a_14_42_48.m4a Tennis fauteuil roulant.m4a  (2.32 Mo)

Olivier, vous qui êtes habitué à jouer au tennis en France, pouvez-vous nous expliquer la genèse du projet?
Cela vient d’échanges datant de plusieurs d’années avec notre coach Martin Afakem qui est Camerounais. Il nous a sensibilisé aux caractéristiques propres de son pays, aux conditions difficiles pour les PMR (personne à mobilité réduite). Ainsi, fin 2017, on a dit banco pour tenter l’aventure et travailler sur l’inclusion sociale par le tennis au Cameroun.
Ce qui a été le plus compliqué ce fut de trouver des partenaires pour couvrir tout ou une partie d’un budget de 26.000€ (gros travail auprès des entreprises, démarches ardues car souvent des retours très positifs mais comme le projet se passait hors de France, on a eu très peu d’aide!).
De files en aiguille, le projet a évolué par l’engagement de la FFT (Fédération Française de Tennis) à nos côtés pour entamer une nouvelle politique vers les pays francophones.

Comment avez-vous trouvé la structure pour organiser le stage?
Le Noah Country club s’est montré intéressé pour accueillir ce projet. J’ai rencontré plusieurs fois Yannick pour lui expliquer le contenu et les objectifs. J’ai travaillé ensuite avec Seka le beau-frère de Yannick qui gère le club depuis le décès de Zacharie, le père de Yannick.

Comment s’est passé le séjour en Afrique?
Le séjour en Afrique a été fantastique, découvrir un pays avec tant de richesse dans le cœur mais si peu de richesse économique. Chaque moment a été pour nous une leçon de vie, vivre heureux avec rien, avoir toujours le sourire et l’envie d’aider l’autre. Il a fallu s’habituer à la vie quotidienne pas d’eau chaude, pas toujours d’électricité, une humidité incroyable, une circulation anarchique en voiture sur des routes cabossées ou en terre… que d’émotions réciproques avec nos potes, il suffisait de voir les yeux rouges de tout le monde lors de l’au revoir.

Il y aura-t-il d’autres actions avec le Cameroun?
Oui, avec la FFT nous allons mettre en œuvre chaque année ce type d’actions avec comme objectif de faire de Yaoundé la capitale du tennis fauteuil de l’Afrique francophone. À long terme, l’objectif est de former des joueurs de haut niveau afin qu'ils puissent participer aux plus grands évènements sportifs comme les Jeux Paralympiques et d’entrevoir un premier tournoi au Cameroun.

Quelle conclusion tirez-vous de cette expérience?
C'était une expérience humaine extraordinaire, comment avec presque rien construire et vivre dans la joie et la bonne humeur. Une leçon de vie pour nous tout simplement. En Afrique, rien n’est inaccessible pour nous personne handicapée mais les Camerounais vous donnent accès à tout!










ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      



Facebook