Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Deux journalistes turcs pris pour cible dans une attaque armée


Can Dündar, rédacteur en chef du quotidien turc de centre-gauche Cumhuriyet, et Erdem Gül, chef de bureau à Ankara, ont été condamnés par un tribunal d'Istanbul, respectivement à 5 ans et 10 mois, et 5 ans de prison ferme.


De gauche à droite: Erdem Gül et Can Dündar, deux journalistes du quotidien turc de centre-gauche Cumhuriyet. Photo (c) VOA.
De gauche à droite: Erdem Gül et Can Dündar, deux journalistes du quotidien turc de centre-gauche Cumhuriyet. Photo (c) VOA.
verdict_proces_journalistes_cumhuriyet.mp3 Procès journalistes Cumhuriyet.mp3  (1.05 Mo)

Les deux journalistes de Cumhuriyet ont été condamnés pour "divulgation de secrets d'État", pour avoir révélé dans leurs articles un trafic d’armes organisé par les services secrets turcs à destination de groupes djihadistes en Syrie.

Avant le verdict, un homme avait tiré plusieurs coups de feu vers Can Dündar, blessant légèrement un journaliste de la chaîne d'information turque NTV, avant de déposer son arme devant les caméras et de se rendre aux nombreux policiers déployés sur les lieux.

"Je suis indemne, je ne connais pas cette personne mais je connais très bien ceux qui nous prennent pour cible", a déclaré à la presse aussitôt après l'attaque Can Dündar. Le journaliste faisait visiblement allusion à la politique répressive du président Erdoğan à l'égard de la presse d'opposition en Turquie.

L'homme dont l'identité serait Murat Şahin, âgé de 40 ans et connu de la police, a immédiatement été menotté et conduit à un commissariat. Murat Şahin, longtemps au chômage avant de travailler comme ouvrier, a affirmé à la police vouloir donner "une leçon" au journaliste et avoir agi seul.

Le procès des deux journalistes d’opposition est particulièrement scruté, il a valeur de test à un moment où les libertés fondamentales sont mises à mal en Turquie. Le président Recep Tayyip Erdoğan et les services secrets turcs se sont constitués parties civiles. Leurs avocats insistaient pour que la charge de "terrorisme" figure au dossier, mais le procureur ne les a pas suivis, refusant également la charge d’"espionnage" et de "tentative de coup d'Etat". Le 6 mai 2016, le tribunal délibérait de la "divulgation de secrets d’État", la dernière charge retenue contre les deux journalistes.


Verdict dans le procès des deux journalistes de Cumhuriyet


19/05/2016




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 62





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :