Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Difficulté économique, crise sanitaire et 1er Avril : jusqu'où ira la blague ?


Par Camille Tassain Rédigé le 01/04/2020 (dernière modification le 01/04/2020)

Un dessin de Jocelyn Josso met en lumière les nouvelles mesures permettant aux entreprises dont les activités ont été mises à mal par le Covid-19 et les mesures sanitaires, d'assurer la stabilité financière de leurs salariés par la mise en place d'un chômage partiel.


Dessin de Jocelyn Josso, nous rappelant que le climat de ce 1er Avril s'éloigne d'une blague, jonglant entre crise économique et sanitaire. (c) Jocelyn Josso
Dessin de Jocelyn Josso, nous rappelant que le climat de ce 1er Avril s'éloigne d'une blague, jonglant entre crise économique et sanitaire. (c) Jocelyn Josso
Cette année, le 1er avril prend une tournure toute particulière. En effet, avec un confinement sur l’ensemble du territoire comme mesure de lutte contre le Covid-19, le climat semble tout à fait particulier. Et la blague ne fait que prendre une tournure plus dramatique au fil des jours, avec un système de santé mis en péril et des mesures qui se durcissent, notamment les contrôles de polices dans les villes vérifiant que chaque individu ne sort qu’une heure par jour. Les Français sont aujourd’hui en grande incertitude face à la sortie de cette crise sanitaire, que ce soit par la temporalité ou les répercussions économiques qui se font sentir pour de nombreux travailleurs.

Il est possible de comprendre la difficulté économique dans laquelle les salariés sont plongés aujourd’hui. En effet, le gouvernement a mis en place un dispositif exceptionnel d’activité partielle, aussi appelé chômage partiel, qui permettra à aux salariés faisant face à une réduction de leur temps de travail de se voir verser une allocation. L’allocation correspond à 70% du salaire brut dont le plancher est fixé à 8,03 euros par heure. Néanmoins ce plancher ne concerne pas les apprentis, les salariés en contrat de professionnalisation et les intérimaires. Cette mesure de chômage partielle concerne les entreprises qui ont été touchées par les arrêtés de fermeture, ou par une baisse des activités ou une difficulté d’approvisionnement, ou encore des mesures de préventions telles que le télétravail, les gestes barrières etc.
Aujourd’hui cette mesure concerne 150 000 entreprises et 1,6 million de salariés, et touche désormais également les particuliers employeurs tels que les salariés dans l’aide à domicile, le jardinage, les travaux ou la garde d’enfant. Ainsi, le gouvernement permet d'assurer par cette mesure une forme de matelas pour les travailleurs dont la stabilité financière est mise en péril par la crise sanitaire.

podcast___dessin_de_jocelyn_josso.m4a Podcast - Dessin de Jocelyn Josso.m4a  (409.89 Ko)









ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES









Recherche

L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            



Facebook