Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Donald Trump vu par Obama et Hollande


C’est certainement l’un des candidats les plus controversés de l’histoire américaine. Âgé de 70 ans, Donald Trump a gagné les primaires républicaines, alors qu’au départ il était considéré comme "outsider". En novembre 2016, le milliardaire affrontera la démocrate Hillary Clinton.


Donald Trump candidat républicain à la présidentielle américaine. Cacicature (c) DonkeyHotey
Donald Trump candidat républicain à la présidentielle américaine. Cacicature (c) DonkeyHotey
trump_1.mp3 Trump.mp3  (557.75 Ko)

Les propos excessifs prononcés régulièrement par Donald Trump, lui valent de vives critiques, et même les présidents Obama et Hollande ne cachent pas leur opposition à l'égard de son idéologie qu'ils trouvent provocatrice. Les deux dirigeants pensent qu’il n’a pas les épaules pour diriger un pays.

Depuis juin 2015, à l’annonce de sa candidature à la présidentielle, Donald Trump n’a pas cessé de faire des déclarations xénophobes. Il s’en est pris aux Hispaniques, qui selon lui, apporteraient le crime, la drogue, et les viols aux États-Unis. Trump a dit que s'il était élu président, il construirait un mur entre le Mexique et son pays.

Le candidat républicain à la Maison Blanche, Donald Trump préconise "une fermeture totale des États-Unis" à tous les musulmans qui souhaitent entrer dans le pays en attendant que le Congrès agisse. Il est aussi accusé de racisme après avoir présenté un de ses partisans noir comme étant "son afro-américain". Le milliardaire se montre encore comme raciste le 16 septembre 2016, après avoir relancé une vieille polémique qui mettait en doute le fait que Barack Obama était né aux États-Unis, l’une des conditions d’éligibilité à la présidence. Or, cette rumeur qui avait été lancé en 2011, avait été balayée par Obama lui-même qui avait publié son acte de naissance complet.

Obama a déclaré que Donald Trump était "terriblement mal préparé, pas qualifié ni digne" pour s’installer dans le bureau ovale de la Maison Blanche. Cela faisait suite au dérapage de Trump visant la famille d'un soldat américain de confession musulmane tué au combat en Irak en 2004.

En plus de ses propos excessifs, récemment Trump a critiqué sévèrement l’Hexagone, en déclarant que la France n’était plus la France, et cela n’a pas laissé indifférent François Hollande. Le président français a jugé, sans le nommer, qu’il n’était pas un candidat politique sérieux. Hollande a ajouté qu'une victoire de Donald Trump serait dangereuse, et a invité le candidat républicain à ne pas "s'abaisser". Dans une analyse sous forme de parallèle, le président français a indiqué que si les Américains choisissent Trump, cela aura des conséquences parce que l'élection américaine est une élection mondiale. "Ça peut conduire à une droitisation très forte ou, au contraire, à une correction", a-t-il conclu.



30/09/2016




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

L'enfer syrien - 13/02/2018

1 2 3 4 5 » ... 62






Dans nos blogs :

TEREZA Kesovija concert-événement

La grande star de la chanson célébrera six décennies de carrière franco-croate avec son fidèle public le 19 février 2018 à Zagreb...

Chien protecteur d’œuvres d'art

Le musée des Beaux-arts de Boston tente actuellement une expérience peu commune. Il a décidé de former un chiot de la race braque de Weimar...



Retrouvez le Podcast Journal :