Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
Instagram
Newsletter
 

Donnie Darko 1 et 2 : des films sous-côtés qui donnent à réfléchir


Par Fanny Jacob Rédigé le 22/04/2020 (dernière modification le 09/04/2020)

Allier science-fiction à la philosophie, voici le pari de Richard Kelly et Chris Fisher, réalisateurs des films "Donnie Darko". Deux films sous-côtés qui peuvent avoir le statut de "culte" pour les cinéphiles. Réflexion, complexité et retournement de cerveau au rendez-vous.


Donnie Darko et le lapin humanoïde Franck © Flickr
Donnie Darko et le lapin humanoïde Franck © Flickr
Deux films à l’univers sombre et profond ? "Donnie Darko" 1 et 2 n’ont peut-être pas eu autant de succès mais ont su prouver leur efficacité entant que films dramatiques et psychologiques. Si le lapin Franck vous effraie, son histoire complexe va vous donner envie de revisionner ces deux films.

"Donnie Darko 1"

Le premier film est sorti en 2001 et dure 113 minutes. Un film qui mine de rien a maintenant dix-neuf ans. Sa particularité est que le film n’a pas un genre distinct : il allie avec brillo le fantastique à la science fiction ou encore le thriller psychologique au drame.

Le réalisateur et auteur, Richard Kelly, met en place plusieurs thèmes à ce film qui passe par l’amour, par le voyage dans le temps, le sacrifice, la mort, la santé mentale, et l’existentialisme de Sartre mais aussi la théorie de l’effet papillon. C’est de cette complexité d’écriture que la vague d’interprétations concernant ce film s’apparente à un tsunami.

En résumé : L’histoire se déroule en Lowa (USA) en 1988, pendant la campagne présidentielle et tourne autour de Donnie, un jeune garçon très intelligent mais perturbé émotionnellement. Il souffre de somnambulisme et d’hallucinations. Un nuit, un réacteur d’avion vient s’écraser dans sa chambre. Mais Donnie ne meurt pas durant cet accident, il échappe à la mort en sortant de sa chambre après avoir entendue une voix dans sa tête le lui ordonner : celle de Franck, un homme déguisé en lapin se trouvant être son ami imaginaire. Mais ce même lapin humanoïde lui prédit que l’apocalypse surviendra dans 28 jours, 6 heures, 42 minutes et 12 secondes… Donnie va accomplir plusieurs actions qui entraîneront d’autres événements. En sommes, Donnie va devoir stopper le fin du monde

On retrouvera dans ce films des acteurs peu connus à l’époque tels que Jake Gyllenhaal (Donnie), Jena Malone, Drew Barrymore (connue dans "Poison Ivy", Seth Rogen (connu dans "C’est la fin"...) ou encore Mary McDonnell…

La première sortie de ce film est passée assez inaperçue localement mais elle a eu plus de succès à l’international (et principalement aux Royaume-Unis, friands de ce genre de film réflexif).

Le film joue sur plusieurs plans : il nous questionne sur la psychologie des personnages et plus précisément de Donnie, nous faisant toujours douter de ce qui est montré puisque Donnie est montré comme instable. Il nous éveille sur les relations familiales, sur l’amour mais aussi sur la notion de sacrifice. C’est aussi un film psychologique qui joue énormément sur le temps. Les dates et heures sont à bien retenir et les scènes à analyser scrupuleusement. Il nous questionne sur la possibilité d’existence d’univers parallèles à la manière des réalités d’Everett qui expliquaient la possibilité des univers parallèles grâce aux principes de la mécanique quantique.

Le film expose également le principe d’effet papillon : chaque action entraîne une autre action. Chaque événement a une conséquence. Ce qui nous explique de bien penser à ses propres actes sur un long terme.

"Donnie Darko 2 : L’héritage du sang"

Changement de réalisateur, c’est Chris Fisher qui reprend la suite de "Donnie Darko", huit années après le premier. "Donnie Darko : L’héritage du sang" sort en 2009 et change de casting. Cette fois on retrouve comme acteurs Daveigh Chase, Briana Evigan, Ed Westwick (connu dans Gossip Girl) ou James Lafferty ("Les frères Scott"…).

On suit cette fois la jeune sœur de Donnie Darko, Samantha Darko, incarnée par Daveigh Chase comme dans le premier film. L’histoire se passe en 1995 et Samantha part sur les routes avec son amie Corey. Seulement, elles tombent en panne de voiture dans une petite ville dans l’Etat de l’Utah. Des événements étranges commencent à se produire dans le ville.

Samantha suit les traces de son frère dans cette seconde partie qui peut être visionné indépendamment du premier. Un nouveau jeu sur l’espace-temps et de nouvelles questions sur la mort et sur la réalité.

Ce second film ne fait pas intervenir Donnie mais soulève de nouvelles intrigues tout en gardant de ce mystère qui donnait une âme au premier film.








ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Recherche



Les derniers articles