Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Endométriose: vers la fin d'un mal féminin?


Cette maladie qui touche 10% à 20% des femmes reste un mal méconnu par nombre d'entre elles. Le CHU de Lyon expérimente depuis un an et demi une méthode visant à traiter l’endométriose par ultra-son. Le seul traitement proposé jusque-là aux femmes souffrant de ce problème gynécologique était une chirurgie assez lourde et invasive. Plus qu'une alternative à la chirurgie, cette technique révolutionnaire semble être une vraie réussite.


endometriose_1.mp3 Endométriose.mp3  (225.71 Ko)

Cette maladie bénigne de l’endomètre provoque de grosses douleurs et une inflammation pendant et en dehors des règles. C’est une affection invalidante car elle est associée à des douleurs chroniques pelviennes, une fatigue importante et des douleurs au moment d’uriner et lors des rapports sexuels.
Mais dans les cas d'endométriose profonde, elle peut affecter également le cerveau, les poumons ou le système digestif. Chez une patiente sur cinq, les symptômes se traduisent ainsi par des crampes, des saignements, des constipations mais aussi des "faux besoins", détaille à L'Express le gynécologue Gil Dubernard, de l'hôpital de la Croix-Rousse à Lyon.

Le professeur Gil Dubernard a eu l'idée d'utiliser la machine Focal One, conçue pour traiter le cancer de la prostate par des ultrasons, pour soigner l’endométriose.

Une opération de moins de cinq minutes qui permet d’envoyer des ultrasons au sein du nodule à traiter, localisé en amont par échographie. Cinq patientes ont été prises en charge ces 18 derniers mois depuis la rentrée 2015 dans le cadre d’une expérimentation. L'étude doit se terminer à l'automne 2017.

Les patientes ressortent de l'hôpital dès le lendemain de l’opération, sans problème pour uriner, avec un risque moindre de fistule et sans danger pour leur fertilité. L'appareil utilisé est d'ores et déjà homologué par les autorités sanitaires et les effets bénéfiques sur les patientes traitées semblent être au rendez-vous.



24/04/2017




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 15





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :